Une nouvelle marque de préservatif pour les soldats Ougandais

55

L’armée ougandaise a créé sa propre marque de préservatif, « Ulinzi » pour aider à empêcher les soldats de contracter le VIH.

Un soldat ne peut pas défendre son pays s’il « ne s’assure pas qu’il est en sécurité », a déclaré le chef d’Etat-major, Léopold Kyanda, lors du lancement du préservatif Ulinzi.

Près de 6 % des adultes ougandais vivent avec le VIH, mais des progrès ont été accomplis dans la réduction du nombre de nouvelles infections. Dans le passé, l’armée du pays était connue pour avoir un taux d’infection élevé.

Le préservatif Ulinzi, dont l’emballage est inspiré d’une tenue de camouflage, devrait aider à empêcher les soldats de contracter et transmettre le VIH à leur partenaire, a déclaré Vastha Kibirige du ministère de la Santé.

« La nature de ce travail comporte de nombreux défis. Les soldats se rendent parfois dans des zones de guerre où ils couchent avec des femmes pour le plaisir. »

« Par conséquent, ils doivent protéger leur vie pour éviter d’infecter leurs femmes une fois de retour à la maison » a déclaré Vastha Kititige à NTV.

Selon l’Onusida, les Ougandais n’utilisent le préservatif qu’environ une fois sur deux pendant les rapports sexuels qui, dans le pays, sont à très haut risque du fait du taux élevé du VIH.

Le nombre de décès du au sida en Ouganda a atteint 74 000 en 1999, mais a diminué depuis, a déclaré l’ONU. Selon les estimations, 26 000 personnes sont mortes de maladies liées au sida en 2017.

La baisse du taux de mortalité peut être attribuée à davantage de campagnes de prévention ainsi qu’à un meilleur accès aux médicaments antirétroviraux (ARV).

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here