Un ex-gardien de préfecture tué pour sorcellerie à Kara

3471

L’horrible scène s’est déroulée à Kara, une ville située au nord du Togo, il y a quelques semaines. Un chef de détachement des gardiens de préfecture à la retraite a été abattu parce qu’accusé de sorcellerie.

Admis à la retraite, la victime retourne dans son village dont une partie de sa famille le déteste parce qu’il serait sorcier, auteur donc des malheurs qui leur arrivent depuis son retour. Selon togoscoop.info qui rapporte l’information, ses détracteurs ont saisi un charlatan qui se propose de « laver sa peau de la sorcellerie » au cours d’une cérémonie qui cacherait en réalité un plan échafaudé pour l’empoisonner ou l’assassiner.

Après l’échec de la première tentative, il tombe finalement dans un guet-apens. « Il sera abattu, assommé, la tête mutilée sans ménagement jusqu’à son sang soutiré en présence de son enfant. Une fois le crime accompli, l’enfant revient à la maison informer ses tantes qui lui ordonnent qu’il peut aller maintenant ramener le corps à la maison avant la levée du jour », écrit la source électronique.

L’affaire s’ébruite et parvient jusqu’aux autorités judiciaires. Le procureur de la République ouvre une enquête après avoir donné des consignes pour que le corps soit déposé à la morgue. Un membre de la famille de la victime interpellé avoue les faits, d’autres prennent la fuite. L’enquête est en cours pour élucider cette ignominieuse affaire.

« Notons que la semaine dernière, pour éviter le courroux des dieux sur le peuple kabyè en raison de cet assassinat horrible et pour permettre le repos de l’âme du disparu, les prêtres de la religion traditionnelle ont organisé une cérémonie de purification sur le lieu du crime », conclut l’auteur de l’article.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here