Le MMLK réclame la tête de Claude Le Roy

310
Le MMLK réclame la tête de Claude Le Roy

Défaites sur défaites. Ces trois mots résument bien les 3 ans de Claude Le Roy à la tête de la sélection togolaise. Dans un communiqué rendu public, le Mouvement Martin Luther King (MMLK-la voix des sans voix) dresse le bilan mitigé du fameux sorcier blanc. « Après 3 ans à la tête des Éperviers du Togo, Claude Le Roy a excellé dans la médiocrité avec un bilan catastrophique. Ayant endeuillé et plongé le football togolais dans le gouffre sans victoire éclatante des Éperviers lors de leurs rencontres en 36 mois, Claude Leroy n’a aucune raison de vouloir se faire reconduire où se maintenir comme sélectionneur du Togo », lit-on dans le communiqué. Le Mouvement de Pasteur Edoh Komi demande, par ailleurs, le départ de l’entraîneur breton.

MMLK/LE CONTRAT DE CLAUDE LE ROY EST À SON TERME ALORS QUE L’OBJECTIF QUI LUI EST ASSIGNÉ N’EST PAS ATTEINT

Soit il quitte ou les amoureux du ballon rond le déclarent indésirables .

Après 3 ans à la tête des Éperviers du Togo, Claude Le Roy a excelle dans la médiocrité avec un bilan catastrophique. Ayant endeuillé et plongé le football togolais dans le gouffre sans victoire éclatante des Éperviers lors de leurs rencontres en 36 mois, Claude Leroy n’a aucune raison de vouloir se faire reconduire où se maintenir comme sélectionneur du Togo.

Pour cause, son contrat est à terme et l’objectif assigné n’est pas atteint, c’est à dire la qualification des Éperviers pour la CAN 2019. Aussi, est il trop onéreux et budgétivore pour l’Etat Togolais dont le coût annuel serait évalué à un demi milliard de Francs. Par conséquent, le départ du vieux français n’est plus à négocier et cela dans un délai raisonnable.

Le peuple Togolais blessé dans son amour propre pendant les 3 ans de paradis doré de cet entraîneur au Togo, ne saurait plus accepter une éventuelle tergiversation ou hésitation au sujet d’un contrat à terme pour un objectif non atteint.

Au cas où son retrait à la tête des Éperviers n’est pas effectif avant le 5 avril, le MMLK appellera à une grande manifestation de protestation contre lui le 12 avril prochain.

Et si tous les entraîneurs français quittent l’Afrique ?

Lomé, le 28 mars 2019

MMLK/ la voix des sans voix

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here