Un délestage pour une arrestation musclée

Une bonne partie du Togo a été plongée dans le noir lundi vers la soirée. Ces Togolais de la capitale et plusieurs villes du pays sont restés plusieurs heures sans électricité. C’est dans ce délestage que le régime a cru bon de procéder à l’arrestation de façon arbitraire de l’Imam HASSAN MOLLAH à Sokodé.

Portes défoncées, vitres cassées, chambres saccagées (voir photos ci-dessus), c’est l’image qu’offre le domicile de l’Imam Hassan Mollah après le passage d’une horde de militaires et de gendarmes aux environs de 18 heures dans le quartier Tchawada (Sokodé).

Le religieux a été arrêté devant sa femmes et enfants. On reproche à cet Imam proche de Tikpi Atchadam, ses prêches dans les mosquées ces derniers jours.

Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame, il a été arrêté sur instruction du Parquet, parce que l’imam aurait fait des prêches pour appeler au meurtre de militaires.

Cette arrestation a provoqué des échauffourées entre la population de Sokodé et les militaires et forces de l’ordre qui ont usé de grenades lacrymogènes. Ils ont procédé également aux rafles un peu plus tard.

En soutien à leurs frères de Sokodé, la population d’Agoé (Lomé) a aussi observé des mouvements d’humeur dans la nuit d’hier.

A suivre.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.