Un conteneur d’alimentation générale pillé, un témoin enlevé

1200

Dans la journée de Mercredi et sous le titre Insécurité grandissante au Togo : Akato Avoèmé, un terreau fertile pour les petits et les grands bandits, nous informions du drame que vivent les populations de cette localité frontalière avec le Ghana mais sur le sol togolais et qui malgré tout semble échapper au système sécuritaire togolais. A peine nous relations les faits que les bandits ont encore frappé en toute vraisemblance dans la nuit de ce 04 Septembre.

Voici les faits tels que rapportés par le confrère Yawo Kloutsè…

« AKATO ROULE AU RYTHME DU GRAND BANDITISME

Le 1er septembre 2019 marquait la date de la première réunion des habitants du village d’AKATO pour réfléchir sur la recrudescence des actes du grand banditisme dans le village.

Le 4 septembre soit trois jours seulement après la réunion, les voleurs ont encore frappé.

Un conteneur d’alimentation générale appartenant à une dame dans la localité a été dévalisé.

Un passant ayant observé l’horrible scène de cambriolage a commencé par alerter la population environnante. Il a été vite maîtrisé par les cambrioleurs qui l’ont embarqué dans leur véhicule de fortaiture. Actuellement il est introuvable d’après les informations de source digne de confiance.

Le village D’AKATO est situé dans le canton de SEGBE non loin de SAGBADO localité frontalière avec le GHANA pays voisin à l’ouest de notre pays le Togo.

La psychose s’empare des habitants dudit village qui sont visiblement dépassés par les événements ».

C’est une nouvelle situation doit interpeller encore plus les autorités togolaises, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame en premier, si tant est qu’il reconnait que sa mission est avant toute chose de garantir la quiétude des Togolais, où qu’ils soient sur les 56600 km2.

T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here