Home Société Togo : une opposition seulement unie en théorie ?

Togo : une opposition seulement unie en théorie ?

0
449
Opposition.jpg

Plusieurs partis politiques d’opposition se sont réunis, en ce premier trimestre de l’année 2023, en congrès ordinaire comme le prévoient leurs statuts. Ces évènements ont presque tous abouti à des conclusions appelant l’opposition s’unir contre le pouvoir exercé par « Unir », parti au pouvoir.

Que ce soit du côté des Forces Démocratiques pour la République (FDR) ou encore de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), les dernières déclarations semblent indiquer une nécessité impérieuse de former une véritable alliance afin de contrer efficacement le camp présidentiel.

Le parti de Me Dodji Paul APEVON, aux termes de sa rentrée politique le 25 février dernier, avait indiqué qu’il faudrait une mobilisation générale de la classe politique togolaise ainsi que toutes les couches sociales dans un grand mouvement citoyen pour sortir le pays de la crise dans laquelle il est silencieusement plongé.

De même, en conférence de presse ce 31 mars 2023, le regroupement de partis politique sous la dénomination « Dynamique Monseigneur Kpodzro » (DMK) a appelé à une mobilisation générale. La DMK a précisé à cet effet : « Jeunesse togolaise, femmes, hommes, élèves, étudiants, syndicats, associations professionnelles, diaspora et classe politique, chacun de nous est appelé à un engagement patriotique pour enfin créer le pacte de la délivrance finale ».

Ce « pacte de la délivrance finale » est fortement similaire au « grand mouvement citoyen » que les FDR ont proposé en février dernier. Ce qui fait croire que l’opposition togolaise, dans le fond, est consciente de la nécessité de faire chemin ensemble dans une même direction. Vraisemblablement, l’éternel problème reste et demeure en la forme.

En attendant les conclusions des travaux du congrès du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) prévus pour les 29 et 30 Avril prochains, ces appels à la mobilisation générale ressemblent à un jeu de ping-pong entre la DMK et les FDR, chaque camp espérant de l’autre le premier pas.

Pourtant à en croire l’argumentation développée par ces partis politiques, un manque d’union de l’opposition ensemble avec d’autres couches sociales de la nation contre « Unir » reviendrait à un échec indéniable. On attend de voir la réaction de chacun.

Avec Icilome

Source : Togoweb.net