Togo… Une Diplomatie de Feu de Paille

0
446

C’est le déguisement, le Halloween diplomatique, depuis toujours servi à gauche et à droite… C’est aussi ça le Togo. Malheureusement !

Que disent les Togolaises et les Togolais de leur régime, comparé à ce que pensent les Maliennes et les Maliens des leurs? Le jour et la nuit, certainement.

Le Togo politique ne peut pas vivre, et ne peut continuer à vivre au moyen du service minimum prétendu panafricain, tout en détenant le palmarès de la plus vieille et féroce des dictatures sur le continent. Le Togo politique ne peut survivre en comptant sur la lassitude des Togolais de l’intérieur et de l’extérieur. Ce ne sont là que des leurres et du camouflage.

La fragilité de l’encensement, ici présenté par des photos généreusement distribuées,

est réelle; cette fragilité tient à peine sur son seul pied de l’assistance à un Mali isolé à un moment donné, un isolement auquel la même prétendue diplomatie togolaise avait participé à Accra au début de 2022. C’est l’essence de la diplomatie mensongère en action au Togo : embrouiller suffisamment tout le monde pour qu’à la fin personne ne s’y retrouve. Nous sommes dans l’ancien monde, celui des ténèbres, des vendeurs d’illusions et des lampes à tempête…

Rappelons… Le propre de l’art diplomatique nouveau réside bien dans sa capacité respectable à se définir dans le temps, avec efficacité et efficience, avec audace et concordance.

Au Togo, la Diplomatie a toujours procédé hors des lignes et des surfaces de respect, davantage et particulièrement vis-à-vis des millions de Togolaises et de Togolais qui forment sa Diaspora, les premiers ambassadeurs et représentants dans une perspective contemporaine et d’avenir… Une Diplomatie plutôt humide de ses propres cachotteries et non pétrifiée par une Diaspora aussi importante ne peut qu’être l’ombre d’elle-même. Le retentissant echec du Sommet Israël Afrique l’avait prouvé autant que la stérile Conférence de la Mer, ou encore la tentative de réunir le PanAfricanisme pour sa Renaissance prochainement à Lomé.

La flatterie constante ne fait pas la Diplomatie; l’achat assidu des consciences ainsi que les propandes nocturnes diluviennes non plus. Il faut insister sur cette dimension particulière, tout simplement parce que la prétention de la Diplomatie au Togo n’a été que de mystifier les Togolais et leur faire sentir le souffle d’un feu de paille sans cesse rallumé, piteusement et coûteusement.

Les images et litanies qui circulent de Paris à Bamako en passant par Libreville et Lomé font bien un tintamarre particulier; leur harmonie reste toujours à inventer par un retour du Togo à la République, c’est-à-dire à la Démocratie, à la Réconciliation et à la Prospérité partagée… Ça va de soi ! Tout est à réinventer au Togo d’ailleurs, avec une Éthique républicaine nourricière, pour faire renaître et fructifier le souverain et puissant Modèle togolais infalsifiable.

PSA

13 mai 2023

Source : 27Avril.com