Togo : Un autre ancien Premier Ministre en situation de détresse

Certaines  photos exclusives obtenues par la Rédaction de l’Indépendant Express de cet ancien Premier Togolais sont insoutenables. Nous aurons l’occasion de les publier dans les limites professionnelles du journalisme. Grabataire ; traînant seul dans son salon, tombant se relevant, allongé sur le dos, affaibli à la dernière limite, visiblement sans grand moyen pour se soigner,  cet ancien Premier Ministre Togolais est à l’agonie et  lutte contre la mort. « Prions pour lui », d’après des sources proches de l’homme « pour qu’il n’allonge pas de si tôt la série noire des Premiers ministres du Togo », nous a confié la source.


Lire aussi:Togo: Edem Kodjo et Yaovi Agboyibo meurent à Paris faute d’hôpitaux au Togo !

16 mois à la tête du Gouvernement togolais sous Gnassingbé Eyadéma, il a démissionné à la suite d’un vote censure de l’assemblée nationale à majorité RPT, parti au pouvoir.

Eugène Koffi ADOBOLI, fonctionnaire international est en situation de détresse dans son appartement de Versoix, petite contrée de Suisse situé dans le canton de Genève. Visiblement abandonné, il passe des moments difficiles suite à son âge avancé et aux problèmes de santé. Son épouse, qui a des complications psychiatriques est interné dans un centre en Suisse et l’ancien Premier Ministre vit dans l’isolement total en cette période de pandémie liée à la COVID-19.

Les photos, plus ou moins soutenables que nous détenons heurtent la sensibilité. Elles sont pitoyables. Ou bien, si les conditions de protocole le permettent, il est important que le Togo le rapatrie pour qu’on puisse s’occuper de lui. C’est le souhait de ses proches en raison de son état très inquiétant.

Il est Premier ministre du 21 mai 1999 au 31 août 2000, date de sa démission. Technocrate, Il a été plus de 30 ans fonctionnaire des Nations unies.

Eugène Koffi ADOBOLI  était fonctionnaire international à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) à Genève et membre du Corps commun d’inspection des Nations unies pendant plus de 40 ans avant sa nomination.

Lire aussi:Décès d’Edem Kodjo: l’intriguant silence de Faure

Au moment de sa nomination par le président Gnassingbé Eyadéma à la suite des élections législatives de mars 1999, Il était pratiquement inconnu de la politique togolaise.

Durant son mandat, Adoboli a été critiqué pour son incapacité à améliorer la situation économique du Togo.

L’image qu’on retient de lui pendant qu’il était à la tête du gouvernement togolais était la séance de danse dénommée « animation politique » devant le général Eyadéma en compagnie d’une haute personnalité expatriée, l’ambassadrice des Etats Unies au Togo. L’image a fait scandale diplomatique, l’ambassadrice sera rappelée aussitôt.

Entre 1999 et 2000 où il a dirigé le gouvernement le Togo était secoué par une grave crise sociopolitique marquée par la suspension de la coopération avec l’Union Européenne pour déficit démocratique.

Reparti après sa destitution, il sera rattrapé plus tard par une affaire de détournement de 800 millions de Francs CFA dans le projet de construction à Lomé en 1999 des fameuses cités OUA alors qu’il était premier ministre. Adoboli a démenti cette accusation, affirmant: « Je n’ai à aucun moment plongé dans les comptes du gouvernement togolais. Pour lui, ce jugement relève  à la limite du ridicule et n’honore pas le Togo. Il a  plutôt insisté sur le fait que Togo lui devait de l’argent.

Lire aussi:Togo: ces faits historiques que les Togolais ignorent sur Me Agboyibor

Des sources indiscrètes ont informé la Rédaction qu’il aurait été gracié par le Président Faure Gnassingbé et serait rentré passé un court séjour au Togo.

La rédaction de l’Indépendant Express a réussi à joindre à partir de la Suisse l’ancien PM Eugène Adoboli qui a reconnu que sa situation est alarmante, même si c’est un cas d’âge avancé. « Je suis fatigué, vraiment fatigué… » nous a confié le PM.

Aujourd’hui, la vie du Premier Ministre est en danger et des proches lancent d’ores et déjà le SOS pour le sauver d’une façon ou d’une autre avant qu’il ne soit trop tard.

Carlos KETOHOU

www.independantexpress.net

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.