Togo – Trois mois après le meurtre de Dodji Koutwati, Faure Gnassingbé se réveille

Faure Gnassingbé et son gouvernement se souviennent enfin de la famille de Dodji Koutwati, ce père de famille dont le corps sans vie a été retrouvé à Adakpamé, banlieue est de Lomé, en avril dernier.

C’est dans les broussailles, derrière le CMS Adakpamé que Dodji Koutwati a été retrouvé mort le jeudi 22 avril 2020, son corps roué de coups. Alors qu’il était sorti la nuit pour ses besoins. Selon sa famille et des habitants du quartier, ce père de famille aurait croisé des éléments de la FOSAP – la Force spéciale Anti-pandémie Covid-19 chargé de veiller au respect du couvre-feu sanitaire – qui l’auraient battu à mort.

Le meurtre du jeune homme avait mis Adakpamé dans tous ses états. La famille de la victime a porté plainte auprès du Procureur de la République, grâce à l’appui des organisations des droits de l’homme au Togo.

L’éveil de Faure Gnassignbé

Trois (3) mois après ce drame attribué aux éléments de la Force Spéciales Mixte Anti-pandémie commandés à l’époque par le Col. Kodjo Amana, –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.