Togo / Transformation digitale à la Sauce Kazakhe : Cina Lawson entre Déni et Fuite en avant…

0
181
cina lawson

Le secteur de la transformation digitale va faire collaborer le Togo et le Kazakhstan. Les deux pays ont conclu un protocole d’accord scellé par Cina Lawson, la ministre de l’Économie numérique et de la transformation digitale, et son homologue Bagdat Mussin. Ce partenariat est lancé dans le cadre de la participation du Togo à la sixième édition du « Digital Almaty » déroulée à Almaty, au Kazakhstan du 1er au 3 février 2024. Le ministère dirigé par Cina Lawson a au reste fait un rendu détaillé de cette collaboration qui devrait, selon les autorités, permettre au Togo de bénéficier de l’expérience et de l’expertise du Kazakhstan. « Dans ses interventions, elle a relevé les potentialités économiques du Togo. Elle a également présenté la stratégie « Togo Digital 2025 » et les succès du pays dans le domaine du numérique. Cina Lawson a ainsi évoqué des projets phares tels que Novissi, illustrant l’aptitude du Togo à utiliser l’Intelligence Artificielle, et le projet E-id (identification biométrique de la population togolaise). Elle a souligné la position de leader du Togo en matière de cybersécurité et présenté les structures impliquées dans l’exécution de la Stratégie Togo Digital », rapporte le ministère. Sur X, anciennement Twitter, l’intéressée ne s’est pas sentie de joie : « Nous avons partagé les progrès et les défis du #Togo en matière de transformation numérique avec d’éminents dirigeants. Les discussions ont été fructueuses et ont mis en lumière les initiatives innovantes mises en place au Togo ! ».

Discussions fructueuses, d’accord; initiatives innovantes; soit. Mais pour quels résultats ? On aimerait bien demander à dame Cina de quels progrès elle parle. Les Togolais savent tous le fiasco qu’a connu Novissi sur fond de manque de suivi des opérations de transferts monétaires. Abstraction faite de la non-conformité des modalités de transfert de fonds sur les comptes de Togocom et Moov Afrique-Togo au décret N°2020-053/PR, non-respect de la procédure de reddition des comptes prévue par le décret N° N°2020-053/PR, paiement de dépenses sans base juridique, la non mise en application de l’article 13 du décret 2020-053/PR du 2 juillet 2020. On ne parlera pas des défis jamais relevés en matière de lutte contre la cybercriminalité, domaine où des individus véreux continuent de faire leur loi au grand dam des Togolais. Jamais les arnaques via les réseaux Togocom et Moov n’ont aussi bien prospéré qu’aujourd’hui. Mais loin des Togolais, la ministre peut bien refaire le monde à sa manière. Elle aura beau dire, la réalité a la vie dure.

Source: Le Correcteur / lecorrecteur.tg

Source : 27Avril.com