Togo : tout savoir sur les chouchous des banques

Publicités

Les banques commerciales opérant au Togo ont résisté à leur manière au déferlement de la Covid-19 qui a installé un environnement d’incertitude sans précédent sur le secteur financier togolais déjà aux prises à plusieurs défis.

Lire aussi : Drame de Laine Ornella : une commission mandatée pour analyser les circonstances de la mort

En 2020, ces intermédiaires ont accordé un peu plus de 615 milliards FCFA de financements aux acteurs économiques, portant l’encours de crédits du secteur à plus de 1428 milliards FCFA. Les nouveaux crédits s’inscrivant toutefois en baisse de 7% par rapport aux 662 milliards FCFA octroyés en 2019. C’est tout au moins le plus bas volume de crédits octroyés depuis 2016, selon les données compilées par Togo First à partir de statistiques de la BCEAO.

Publicités

A qui les banques prêtent-elles ?

Les prêts consentis par les 13 banques en activité étaient diversement répartis.

Publicités

En dépit de la pandémie, les intermédiaires financiers se sont à nouveau montrés plus généreux vis-à-vis des entreprises du secteur productif (entreprises privées) que les autres acteurs. Avec une progression d’environ 3% des crédits reçus, celles-ci ont capturé plus de 61 % des financements octroyés par le secteur bancaire. Un an plus tôt, elles représentaient 55% du portefeuille de crédits.

Lire aussi : Togo : ces milliards de Faure Gnassingbé pour quels logiciels espions ?

Malgré une baisse de 6%, les Particuliers continuent d’être les deuxièmes acteurs ayant la bénédiction des intermédiaires financiers. Même si les crédits fournis à ceux-ci sont tombés à 125 milliards FCFA en 2020, ils représentent encore 20% du portefeuille global.

Autre fait important, la frilosité des banques à l’égard des autoentrepreneurs (entreprises individuelles) a atteint un nouveau palier l’an dernier, avec une chute brutale de plus de 30% des concours bancaires accordés à ces derniers. Malgré ce désamour, le segment reste en ballotage avec l’État et ses démembrements (Sociétés publiques y compris).

En 2020, alors que les établissements bancaires ont resserré les conditions d’octroi de crédits, les données montrent une augmentation des prêts au profit du gouvernement.

Lire aussi : [Vidéo] Assassinat de Thomas Sankara : 3 minutes pour comprendre les enjeux du procès historique

Des prêts à quels secteurs ?

L’an dernier, 46% des nouveaux crédits accordés par le secteur bancaire, soit 285 milliards FCFA, ont servi à soutenir la trésorerie des entreprises dans un contexte de baisse de l’activité économique due à la pandémie.

Malgré la fermeture des frontières, les financements en faveur des exportations, encore très faibles, ont poursuivi leur rebond, passant de seulement 1,3 à 1,6 milliards FCFA, après un creux en 2018 (100 millions FCFA). Les crédits à la consommation représentent quant à eux, plus de 18% du portefeuille des banques, soit 114 milliards FCFA en 2020.

Avec Togo First

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.