Togo- Tout change, tout augmente sauf… le salaire

Faure Gnassingbé

Le prix de tout augmente désormais au pays. Au point que les barbers (coiffeurs) réfléchissent à comment augmenter les tarifs de leurs prestations. Dans cette affaire, ce sont les chauves qui sont gâtés.

On serait obligé de devenir tous membres désormais de ACHAUBI (Association des chauves de la Binah) au nord du pays. Ils doivent rire blanc, parce que sur ce plan, ils n’ont aucun souci à se faire. Les prix peuvent tripler ou quadrupler, ils sont zen.

Le prix du sable a augmenté. La gloutonnerie de l’homme est tel qu’on appose un label maintenant sur le sable, devenu la propriété de quelqu’un. Alors que les Saintes Ecritures nous enseignent qu’au « commencement Dieu créa le ciel et la terre ». On parie que si le ciel était accessible à l’être humain, il s’en approprierait et le tarifierait.

Il y a quelques jours, le Conseil interprofessionnel de régulation et de promotion des essences forestières (CIRPEF) a décidé de revoir à la hausse le prix des produits forestiers. «Depuis que les prix du carburant ont augmenté, les scieurs et autres ont revu leurs tarifs, nous aussi nous avons décidé d’augmenter les prix », a justifié un responsable de l’association.

« La vie chère a agi sur les exploitants de bois que nous sommes. Ça a influencé les prix de nos matières premières, des vivres ».Il reste l’air que nous respirons qu’on n’a pas trouvé un moyen de coller un prix. Mais on peut imaginer que certains devraient travailler leur méninge pour ça.

Dans cette affaire où tout change, tout évolue, tout augmente, seul le salaire est resté curieusement lilliputien. Depuis la survenue de la crise sanitaire il y a plus de deux ans, où petitement les prix ont pris de l’envol jusqu’au déclenchement du conflit russo-ukrainien qui a fait corser l’addition et où tout flambe désormais, le salaire, courageux et valeureux qu’il est, est demeuré nain comme un pygmée de la forêt équatoriale. Il n’a jamais grandi d’un petit centimètre. Alors que même le chômage augmente…

Liberté Togo

Source : icilome.com