Togo–Surenchères : le gouvernement et ses communiqués fades

0
111

Les Togolais semblent s’habituer à boire le calice jusqu’à la lie au regard de la succession des crises sociales qu’ils endurent avec ténacité. D’ailleurs, ils n’ont aucune autre solution puisque les dirigeants, face à ces situations, se contentent de produire des communiqués qui, au demeurant, ne résolvent pas grand-chose.

Alors que les coûts élevés des articles scolaires préoccupent les Togolais dont la majorité continue de lorgner les entrées des librairies et les étalages des commerçants saisonniers, le week-end qui vient de finir s’est fait remarquer par une pénurie des produits pétroliers. Les stations services sont jusqu’à ce matin envahies par les conducteurs de motos et véhicules dont les activités quotidiennes sont dépendantes des carburants.

D’ores et déjà, les prix du carburant hors station-service varient de 1000 F CFA à 1500 F CFA. De nombreux citoyens sont contraints de s’y approvisionner puisque le circuit mis en place officiellement est défaillant et ne peut garantir la disponibilité du carburant à tous les Togolais.

Connaissant la frilosité du marché togolais, il ne serait pas surprenant que cet incident qui n’est toujours pas résolu malgré l’assurance du gouvernement à un retour rapide à la normale, impacte les prix d’autres produits et prestations de service en début de cette semaine. En ce qui concerne les transports, il est rapporté que les prix connaissent déjà des hausses, la matière première (le carburant) étant devenue rare.

Face à cette situation, le gouvernement par le biais du ministère du Commerce, s’est contenté de rappeler que les surenchères sont interdites. Cependant, quand on se retrouve devant la rude réalité du marché, les simples communiqués des dirigeants glissent comme de l’eau sur le dos d’un canard.

L’amélioration des conditions socioéconomiques des Togolais ne peut se résoudre par de simples communiqués. « Gouverner, c’est prévoir », dit-on ! En ce qui concerne cette pénurie de carburant, il serait plus indiquer que le gouvernement situe l’opinion publique sur la défaillance du mécanisme d’approvisionnement des produits pétroliers en indiquant les mesures prises pour éviter une telle mésaventure à l’avenir.

https://collect.getmygateway.com/first-step

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.