Togo – Rentrée scolaire 2022-2023 : Les FDR demandent la libération des élèves et enseignants emprisonnés

Par communiqué rendu public le lundi 26 septembre 2022, date marquant le début de la nouvelle année académique 2022-2023 au Togo, les Forces Démocratiques pour la République (F.D.R) ont exigé des gouvernants, la libération des élèves et enseignants en détention. Le pouvoir public est par ailleurs convié à prendre des mesures urgentes et plus efficaces en faveur des parents d’élèves.

Lire le communiqué

COMMUNIQUE (relatif à la rentrée scolaire 2022 – 2023)

Ce lundi 26 Septembre 2022 est le jour de la rentrée des classes sur toute l’étendue du territoire national pour le compte de l’année académique 2022-2023.

Le parti Forces Démocratiques pour la République (F.D.R) souhaite aux enseignants et aux élèves une année scolaire apaisée, débarrassée des soubresauts et des perturbations des années passées.

Il rappelle que ces perturbations engendrées par des revendications légitimes des enseignants sont les conséquences du non-respect par le gouvernement des conclusions issues des discussions dans le cadre du dialogue social.

Le parti F.D.R fait observer au gouvernement que l’avenir d’une Nation dépend de la qualité de l’enseignement dispensé aux apprenants et dans ce processus les enseignants constituent le pivot central à qui une attention particulière doit être accordée afin de prendre en compte les revendications légitimes qu’ils soulèvent pour de meilleures conditions de travail.

Le parti souligne que plus les enseignants sont anciens et expérimentés, plus leur enseignement a de la qualité. Il est donc superflu et saugrenu de licencier, de remettre à la disposition de la fonction publique ou mettre en prison pour des faits de grève, ceux qui ont acquis une expérience avérée pour les faire remplacer par des premiers venus.

Le parti F.D.R demande donc avec insistance au gouvernement de reprendre les enseignants licenciés, de ramener ceux d’entre eux qui sont remis à la disposition de la fonction publique et de faire libérer ceux qui sont en prison.

Il lui demande également de faire libérer les élèves qui sont en détention depuis des mois afin qu’ils reprennent les cours cette année avec leurs camarades.

Le parti FDR fait observer en outre au gouvernement qu’en cette période marquée par le phénomène de la vie chère, les prix des fournitures scolaires sont devenus inaccessibles à beaucoup de parents d’élèves. Il le convie donc à prendre des mesures urgentes et plus vigoureuses que celles qu’il préconise pour aider les parents d’élèves de tous les secteurs de l’éducation à acheter les fournitures pour leurs enfants.

Le parti FDR tient à féliciter les parents d’élèves pour les efforts louables et soutenus qu’ils déploient chaque année pour assurer une bonne rentrée des classes à leurs progénitures.

Le parti F.D.R encourage et félicite le corps enseignant pour le sens élevé du sacrifice qu’il continue de consentir pour porter haut le flambeau du système éducatif de notre pays malgré ses carences.

Le parti F.D.R souhaite bonne rentrée à tous avec le vœu ardent que l’année soit couronnée de succès pour tous.

Fait à Lomé, le 26 septembre 2022

Source : icilome.com