Togo-Qui veut faire taire « Liberté » de Zeus?

0
370

Cela fait plus de cinq décennies que le régime togolais cherche à contrôler ou à emprisonner « Liberté ». Cela fait autant de temps que les Togolais défendent leur « Liberté », que ce soit celle d’association et d’opinion ou celle qui leur procure l’information quotidienne.

Cette dernière, cette « Liberté » qui réunit des journalistes talentueux – Médard, Salif et bien d’autres – en procurant quotidiennement l’information à la population, est régulièrement intimidée, menacée ou sanctionnée.

Sanctionnée, certes pour un article malencontreux qui a fait l’objet de rectificatif et d’excuses, mais sanctionnée sans doute surtout pour son impertinence, pour ses investigations dérangeantes sur les « perversités de la République ». Une belle opportunité que le régime a saisie avec une jouissante gourmandise, pour frapper, frapper très fort même, au-delà des limites raisonnables. Quel bonheur de faire taire « Liberté » pour trois mois ! Une période de répit et de tranquillité pour un Etat pervers.

Mais Zeus de « Liberté » ne l’entend pas de cette oreille. Il dénonce ce qu’il ne cautionne pas et s’extirpe de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), l’institution dont il était membre et qui emprisonne « Liberté » pour trois mois. Un acte pour ceux qui ont des principes, peu courant sous les cieux togolais.

Il y a encore dans ce pays de tous les excès, des gens qui ont la force d’exprimer leur conviction, de refuser l’arbitraire et de défendre leur « Liberté », et la nôtre aussi, envers et contre tous les risques.

Tant que le régime continuera de priver le peuple de ses droits fondamentaux, il y aura toujours un Togolais pour le pourfendre. Merci Zeus pour l’exemple !

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais

Source : icilome.com