Togo: Qu’est-ce qui fait courir Robert Dussey? Encore un voyage de plaisance en Corée du Sud

0
434
robert dussey en corée du sud

«Quand le peuple se désintéresse de la politique, la dictature n’est pas loin». Alexis De Tocqueville (magistrat, écrivain et historien français, né en 1805 et mort en 1859)

Nous apprenons que le Ministre des Affaires Étrangères du Togo, Prof. Robert Dussey, a effectué une visite en fin de semaine dernière en Corée du Sud. Il s’agirait d’une visite de travail. Nous nous permettons de nous poser quelques questions, tant la multiplication des voyages du Ministre des Affaires Étrangères d’un pays comme le Togo, malade sur tous les plans depuis des décennies, donne à réfléchir. Car, si depuis Éyadéma Gnassingbé jusqu’à son fils Faure, tous les problèmes politiques, créés par leurs soins, faits de confiscation du pouvoir par la force, de violations massives des droits de l’homme, de détournements massifs des fonds publics et d’impunité, n’ont pu être résolus, ce ne sont pas ces déplacements très coûteux pour le trésor public, qui résoudront les grands défis auquel notre pays fait face. Qu’est-ce qui fait donc courir notre éminent Professeur?

A-t-il fini de travailler au Togo pour l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens dont la majorité, depuis des décennies, tire le diable par la queue? A-t-il surtout fini de suggérer à son mentor, Faure Gnassingbé, de mettre de l’eau dans son vin, en acceptant les réformes politiques nécessaires pour que notre pays puisse repartir sur de nouvelles bases au profit de tous les Togolais? En tant que Ministre des Affaires Étrangères de fait du Togo, Prof. Robert Dussey, théoriquement responsable de la diaspora togolaise à travers le monde, a-t-il fini de faire des efforts pour amener ses collègues du gouvernement, surtout Faure Gnassingbé, à considérer le point de vue de cette diaspora, pour que cesse surtout la persécution de ses membres qui reviennent au pays? Pour exemple, Jean-Paul Omolou, un opposant au régime, revenu de Suisse, fut kidnappé le 04 novembre 2021 et croupit depuis dans les locaux du tristement célèbre SCRIC (Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles). Alfa Ibrahim, un Togolais de la diaspora allemande, sympathisant du PNP (Parti National Panafricain), également revenu au pays, également kidnappé le 27 janvier 2022 et jeté en prison sans autre forme de procès; laissant seul à Lomé son jeune garçon de 4 ans avec qui il avait voyagé. Qu’a fait Robert Dussey pour leur libération, et pour celle de tous les nombreux prisonniers politiques dont une femme nourrice séparée de son bébé?

Ce ne sont pas des voyages sans tête ni queue, de surcroît coûteux, à travers le monde, qui permettent à un ministre togolais de mener la belle vie à l’étranger, qui font un bon serviteur du peuple. Les Togolais ont aujourd’hui besoin des responsables politiques qui s’occupent des vrais problèmes qui se posent sur la voie de la liberté, de la démocratie et de la prospérité. Les Togolais et les Togolaises sont maintenus depuis plusieurs décennies dans la pauvreté la plus abjecte par la faute d’une gouvernance qui, justement ne tiend pas compte du sort du grand nombre. Dans ces conditions, où à l’intérieur du pays tout est politiquement et socialement sens dessus dessous, de quelles raisons un Ministre des Affaires Étrangères peut-il se targuer pour jouer au globe-trotter? En dehors de la supposée visite de travail dont il serait question, il parait également qu’au programme de son déplacement figurerait le renforcement de la coopération et du développement. Ces mots „coopération“ et „développement“ nous sont jetés au visage depuis des décennies, sans que les populations togolaises en récoltent concrètement les fruits. Mais comme pour couper court à toute spéculation et prévenir toute critique, le concerné Robert Dussey a tenu à reconnaître les vraies raisons pour lesquelles il a fait le coûteux voyage en Corée du Sud. C’était vraiment pour la plaisance et pour son plaisir personnel. Sur son tweet, le Professeur lâche le morceau: «J’ai été honoré par ma décoration par le Grand Maître Lee Dong sup. Les arts martiaux ont énormément contribué à me forger pour être au service de la paix. Merci à tous mes maîtres.»

En quoi une décoration privée, pendant un voyage officiel, du Ministre des Affaires Étrangères, a-t-elle à voir avec la coopération et le développement? Les arts martiaux l’auraient formé, selon ses propres termes, pour être au service de la paix. Le Ministre des Affaires Étrangères, étranger aux grands problèmes politiques togolais, peut-il nous dire, de quelle paix il parle? Ne serait-il pas mieux qu’il nous dise que les arts martiaux ont contribué à le forger pour être au service de la dangereuse mafia qui dirige le Togo?

Pauvres Togolais, ils auront vu de toutes les couleurs!!!

Samari Tchadjobo
Allemagne

Source : 27Avril.com