Togo – Procès pétrolegate : 3 éléments pour montrer la « putréfaction avancée de la justice togolaise »

L’Association des victimes de tortures au Togo (ASVITTO) a suivi l’audience du procès contre le journal L’Alternative et son Directeur de publication le mercredi 7 octobre dernier au tribunal correctionnel de Lomé. L’organisation de Kao Atcholi note trois (03) éléments qui montrent la « putréfaction avancée de la justice togolaise ».

LES OBSERVATIONS RELATIVES AU DÉROULEMENT DU PROCÈS DU 7 OCTOBRE 2020 SUR LE PÉTROLEGATE

L’ASVITTO dénonce un procès inique et s’inquiète de l’état de putréfaction avancée de la justice togolaise.

Dans ses activités de monitoring de procès, l’Association des Victimes de Tortures au Togo (ASVITTO) a assisté à l’audience du 07 octobre 2020 relative à l’affaire pétrolegate au tribunal de Lomé.

Pour rappel, c’est suite aux informations de détournement de fonds publics par les membres du Comité de Suivi de Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP) publiées par le journal L’Alternative de Ferdinand Ayité, journaliste d’investigation.

De manière succincte, les débats qui ont alimenté le procès étaient riches en éléments de preuve. Tout était réuni pour la manifestation de la vérité sauf un-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.