Togo : Nicolas Lawson prêt à aller à une « révolution »

Il était l’invité de nos confrères de Nana Fm, ce jeudi matin dans une émission débat. Le président du PRR (Parti pour le Renouveau et la Rédemption), Nicolas Lawson, est revenu sur les derniers sujets d’actualité et sur les tenants et les aboutissants de son courrier adressé au Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, en vue des actions concrètes pour contraindre le pouvoir en place à aller une fois pour de bon aux réformes politiques comme prescrites par l’APG.

Réagissant à la gouvernance actuelle qui régente la vie des 7 millions de Togolais, il constate en substance que l’échec de la gouvernance de Faure Gnassingbé. Pour M. Lawson, Faure Gnassingbé qui a décrété depuis 2015, son mandat comme étant un « mandat social », « a créé une injustice sociale », et doit donc « démissionner ». Dans le cas contraire, indique-t-il, « nous serons obligés de réclamer une révolution » avec le soutien du peuple souverain. Il a cité entre autres situations pour étayer ses affirmations, le cas des étudiants qui réclament toujours le mieux-être, des ménages qui vivent dans des conditions socio-économiques difficiles, des enseignants qui depuis le début de cette année scolaire, multiplient les grèves pour réclamer une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Quant à l’acceptation du peuple à accompagner une probable révolution comme évoqué, le patron du PRR semble optimiste, même s’il constate que le doute s’est installé dans les esprits. A l’origine de ce doute, il place le phénomène Gilchrist Olympio qui par le passé faisait frémir les Togolais mais qui depuis 2010 a rejoint avec colis et autres bagages les gouvernants, sans parvenir à apporter des solutions aux préoccupations des Togolais. Il regrette que « le peuple togolais ait été trompé et s’est trompé ».

Pour parvenir à redresser un Togo en déliquescence totale, Nicolas Lawson, ne cracherait pas sur un directoire militaire qui devra mettre en place un gouvernement de salut public. Reste à savoir si le Chef de file de l’opposition dont il souhaite la collaboration pour les réformes politiques et ses lieutenants de l’ANC ou encore de CAP 2015, sont du même avis, eux qui n’ont jamais vu d’un bon œil l’avènement des corps habillés au pouvoir.
T228

Togosite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.