Togo-Nathaniel Olympio : « Djimon Oré n’a pas sa place en prison »

Le patron du Parti des Togolais proteste contre la détention de Djimon Oré, président du Front des patriotes pour la démocratie (FPD).

L’ancien ministre de la Communication, Djimon Oré, a été interpellé jeudi 29 avril 2021, à son domicile. Il est, selon les informations, gardé à vue au Service central de recherche et d’investigations criminels (SCRIC) de la gendarmerie.

Dans un post sur Twitter, son camarade de lutte, Nathaniel Olympio, dénonce cette interpellation, soulignant que Djimon Oré est « un prisonnier politique qui s’ajoute à la centaine recensée », demandant simplement sa remise en liberté ainsi que la libération de « tous les prisonniers politiques ».

https://platform.twitter.com/widgets.js

Selon plusieurs sites d’information, l’ancien membre de l’Union des forces de changement (UFC) a été arrêté suite à une sortie médiatique à l’occasion des 61 ans d’indépendance du Togo. Au cours d’une émission sur la chaîne Tempo Africa TV, Djimon Oré, soulignent les mêmes sources, a tenu des propos critiques à l’endroit du pouvoir de Lomé.

Des propos pour lesquels l’opposant est accusé d’atteinte à l’honneur, de tentatives de troubles aggravés à l’ordre publique et d’outrages envers les représentants de l’autorité publique.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.