Togo-Mme Adjamagbo-Johnson sur la situation des enfants de rue à Lomé

La Coordinatrice de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) Mme Adjamagbo-Johnson, est avant tout une militante des droits de l’homme. La responsable du réseau Femmes, Droit et Développement en Afrique de l’Ouest (WILDAF-AO) était l’invitée ce lundi matin sur une radio de la place où elle se prononçait sur la situation des enfants de rue au Togo.

La Coordinatrice de WILDAF-AO pointe du doigt accusateur les parents, dans cette situation. Pour Mme Adjamagbo-Johnson, c’est l’irresponsabilité des parents qui est la cause principale de ce phénomène qui prend de l’ampleur au Togo, surtout à Lomé. La militante des droits humains ne nie pas la part de responsabilité du gouvernement.

« C’est vrai que sur la question des enfants de rue, les parents sont les premiers responsables, mais il faut demander des comptes aux autorités lorsqu’il y a défaillance au niveau des parents. C’est à elles de prendre leurs responsabilités. Elles sont redevables de tout ce qui est droit humain fondamental. Ces enfants n’ont pas leur place dans la rue, ils ont le droit à l’alimentation, le droit d’être vêtu, le droit d’être soigné, d’être éduqué », a-t-elle souligné.

Et d’ajouter : « Il faut prendre des dispositions pour que les parents assument leur responsabilité. Il y a aussi une certaine prise de conscience qu’il faut susciter au niveau des parents par rapport à leur situation. Il faut qu’ils fassent le nombre d’enfants dont ils peuvent s’occuper ».

Le phénomène d’enfants de rue a pris de l’ampleur au Togo. Selon les chiffres officiels publiés en 2016, environs 6000 enfants ont quitté leur domicile et se réfugient dans la rue. Aujourd’hui, le chiffre aurait grimpé.

Source : icilome.com