Togo – Me Mawaba Songue-Balouki : « Le régime prend tout une partie de la population en otage en gardant le corps de Madjoulba Bitala à la morgue »

Intervenant dimanche sur les ondes de la radio Kanal K, Me Mawaba Songue-Balouki du trio d’avocats constitué par la famille Madjoulba, est revenu en détails sur les dernières démarches menées auprès des autorités togolaises pour récupérer le corps du Colonel Toussaint Bitala Madjoulba, retrouvé mort dans une mare de sang le 4 mai dernier dans son bureau au camp BIR de Lomé.

Sept mois après, le mystère qui entoure l’assassinat du commandant du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR) ne s’est donc pas encore dissipé. Jusqu’à présent, nulle n’a officiellement le nom de celui qui a ôté la vie à cet officier haut gradé des forces armées togolaises. Les enquêtes ne donnent rien de probant. Sauf confirmé que le Colonel a été bel et bien « assassiné » par sa propre arme de marque Beretta.

Dans son intervention dimanche au micro du confrère Sylvain Amos, Me Mawaba Songue-Balouki a estimé que l’enquête diligentée dans le cadre de cet assassinat traîne trop. Ce qui fait encore mal, c’est le fait que les autorités togolaises refusent de restituer le corps à la famille.

« Un Colonel de l’armée est mort dans un camp militaire, une nuit, en temps de couvre-feu et plus de sept mois ap-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.