Togo: Manifestations confinées, les nouveaux commandements du pouvoir à l’opposition

288

Des leaders de l’opposition Lundi 07 Mai 2018 – Le gouvernement togolais a autorisé les manifestions de rues de la coalition des 14 partis de l’opposition prévues pour les 9 et 12 mai et un meeting d’information le 13 mai 2018 mais a décidé d’orienter les manifestants sur des artères de Bè, un quartier populaire à Lomé. La réaction de l’opposition se fait attendre. 

Pour ce qui ressemble à des recommandations mieux à des commandements à l’opposition en ce qui concerne ses rassemblements et manifestations de rues, la note adressée par Payadowa Boukpessi, le ministre togolais de l’administration territoriale aux leaders de la coalition, révélé que les démonstrations de rues seront orientées à Lomé, interdites dans trois villes de l’intérieur et autorisées dans d’autres mais avec des directives. En plus de ces restrictions, il est demandé à l’opposition de ne pas manifester sur les routes nationales.
Pour faire comprendre à la coalition de l’opposition les raisons de l’orientation de ses manifestations à Be, la note adressée par Payadowa Boukpessi, le ministre togolais de l’administration territoriale, explique que « le gouvernement enregistre toujours des plaintes des riverains, des voies que vos manifestants empruntent au cours des marches, plaintes liées à la gène que causent vos manifestations qui se déroulent depuis plus de sept (07) mois ».
Au regard de l’explication fournie, le ministre Boukpessi a déduit que « Ces plaintes, constituant un risque grave de troubles à l’ordre public, le gouvernement vous confirme que les manifestations sur tous les anciens itinéraires empruntés par la coalition ne sont plus acceptées ».
Pour les manifestations des 9 et 12 mai 2018 à Lomé, le gouvernement, selon l’issue d’une rencontre eue avec des leaders de la coalition, a fixé deux points de départs à savoir le Carrefour Eglise Néo Apostolique près de Gakpoto et le Carrefour marché de Bè pour aboutir à Anfamé au carrefour de l’église des Assemblée de Dieu.
En dehors de Lomé, les populations de certaines villes de l’intérieur comme Sokodé, Bafilo et Mango ne pourront manifester car le gouvernement a rappelé que « Les manifestations demeurent interdites dans les villes de Sokodé, Bafilo et Mango pour des raisons de sécurité … ».
Les nouvelles directives annoncées par le gouvernement n’ont pas encore enregistré de réaction de la part de l’opposition. Rappelons que les 25, 26 et 28 avril 2018, l’opposition avait tenté de manifester à Lomé Search Lomé mais ses militants ont dû faire marche arrière face aux dispositifs de sécurité déployées dans plusieurs endroits de la capitale. L’opposition va telle se plier aux directives qui l’orientent et la confine à Bè, son fief traditionnel ? On attend de savoir… 
Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected] – 

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here