Togo- L’ONG RAPAA sort un dépliant sur l’addiction aux écrans

0
74

L’addiction aux écrans est un problème croissant du 21e siècle touchant toutes les tranches d’âge, y compris les enfants. À l’occasion de la Journée internationale de la famille célébrée ce 15 mai 2024, l’ONG RAPAA (Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions) a lancé un dépliant intitulé « L’Addiction aux Ecrans, Que faut-il savoir ? » pour sensibiliser la population aux dangers de l’usage excessif des écrans.

Ce dépliant, élaboré par un comité d’experts et validé lors d’un atelier en février 2024, offre des conseils pour limiter l’usage des écrans et des mesures à prendre en cas d’addiction. Il détaille les conséquences physiques (troubles du sommeil, de la posture, de la vision, etc.), mentales (nervosité, perte de motivation, etc.), scolaires et professionnelles (absentéisme, échecs, etc.), ainsi que les impacts sur la vie familiale et sociale (retard de développement chez les enfants, difficultés de socialisation, etc.).

En lançant ce document en cette journée internationale de la Famille édition 2024, les responsables de l’ONG RAPAA voulaient saisir l’occasion pour rappeler le rôle essentiel que doit jouer la famille dans l’éducation, la socialisation, la  protection des enfants et des adolescents

« Nombre de parents ont démissionné et négligent leurs responsabilités parentales. Il  y a un autre phénomène qui a pris nos vies, c’est l’addiction aux écrans. Nous voyons aujourd’hui des enfants en bas âge de 2 à 3 ans qui sont incapables de parler, qui ont d’énorme retard de langage, des enfants avec des comportements agressifs ou anxieux, des enfants qui n’arrivent plus à socialiser, qui n’arrivent plus à communiquer ni avec la famille ni avec les enfants de leur âge, et surtout des enfants qui ne sont plus intéressés par aucun autre jeu ou aucun autre centre d’intérêt si ce n’est les écrans et lorsqu’on leur supprime les écrans, ils deviennent très agressifs et ils sont vraiment dans des états de colérique.

Donc c’est vraiment très grave et c’est pourquoi nous voulons alerter sur ce phénomène nouveau de l’addiction des écrans chez les enfants mais aussi chez les adolescents qui sont sur la plupart sur des réseaux sociaux et qui sont aussi dans un monde virtuel, qui sont déconnectés de la réalité et souvent qui sont confrontés à d’autres phénomènes tels que l’addiction au jeu, l’addiction aux jeux d’argent, l’addiction à la pornographie et toutes sortes d’addiction même le harcèlement sur les écrans », a indiqué Mme TOURE Khadija Catherine, Président de l’ONG RAPAA.

Ledit dépliant est gratuitement disponible au centre de l’ONG à Lomé. Selon Komi Norbert Adjabli, Responsable du volet prévention-communication, la sensibilisation sera davantage renforcée dans les écoles et les médias pour à une prise de conscience collective sur l’impact des écrans sur les jeunes générations.

La cérémonie de lancement a réuni divers partenaires de l’ONG, des représentants étatiques, des organisations de la société civile, ainsi que des parents et des jeunes, soulignant l’importance de l’engagement communautaire dans cette lutte.

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.