Togo / Litige foncier à Togblékopé : Au nom du chef de l’Etat, Plus de 50 hectares bradés frauduleusement à 40 ans au Libanais Al Keedy Habib de Sofi Immobilier…

Nicolas Kokouvi Kpodo

Le Parlement togolais a, il y a plus de trois ans, adopté un nouveau code foncier et domanial pour lutter contre le phénomène des doubles ventes de terrain, la spéculation foncière, l’expropriation, la construction dans une zone inondable ou le bradage des terres rurales.

Malgré ce nouveau code, les problèmes de litige foncier représentent plus de 80% des affaires pendantes devant la justice. Et il n’y a de jour où on attend parler d’expropriation ou de bradage de terres au nom du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Le dernier en date est le canton de Togblékopé où plus de 50 hectares sont bradés frauduleusement au Libanais Al Keedy Habib, Directeur de la société « Sofi Immobilier».

En effet, de Tokamé à Kémé, des parcelles ont été cédées à l’insu du conseil de la famille, du mandataire de même que les ayants-droits à ce nouveau « colon ». Ce qui crée une vive tension au sein de la communauté et de la collectivité Agouklé en particulier.

En conférence de presse le jeudi 9 août dernier, le vrai mandataire de la collectivité Agouklé, Nicolas Kokouvi Kpodo a dénoncé le plan machiavélique du Libanais en complicité avec certains de leurs frères.

« Au début, des gens sont venus nous dire que le Chef de l’Etat dans le cadre du Plan National de Développement, a décidé d’implanter une riziculture dans notre localité. Ce qui a énormément enchanté la communauté. Croyant aux dires de ces personnes nous n’avons opposé aucune résistance connaissant la procédure d’expropriation dans notre pays. Nous cultivons ces terres depuis des générations. L’agriculture est la principale activité de notre communauté. Mais notre surprise a été grande de découvrir sur le terrain des engins lourds qui détruisent nos terres. Quand nous sommes allés à l’information, nous avons appris qu’il s’agit d’un libanais en complicité avec un groupuscule, à leur tête, le chef canton de Togblékopé, Togbui Victor Kokou Kpodo Drah IV et l’ex-député Sévérin Sévéamenou Yao Drah », a indiqué Kpodo Kokouvi, Mandataire de la collectivité Agouklé et d’ajouter que « Sévérin Drah et le Togbui Kpodo Drah IV n’ont jamais été mandataire. M. Sévérin Drah est un frère influent dans la famille. Vous savez que la carrure d’un responsable est celle d’un rassembleur, ce monsieur ne fait que le contraire. Au lieu de nous rassembler, de nous éclairer, d’œuvrer à la diminution de notre pauvreté, il ne fait qu’aggraver notre situation dans l’axe foncier à tel enseigne que nous ne pouvons pas accéder à nos terres et l’exploiter comme avant et cela ne fait qu’appauvrir la grande population de Togblekopé ».

Malgré la décision de justice de cessation des travaux, le sieur Al Keedy Habib fait fi et continue de saccager la culture, occasionnant un appauvrissement de la population.

Ces accusations ont fait réagir Sévérin Drah, actuel conseiller municipal à Agoè-Nyivé 1. Pour Sévérin Drah, « il n’y a aucun problème foncier à Togblekopé dans ce sens. C’est librement que les propriétaires terriens ont baillé le terrain qui leur appartient par voie d’héritage ».

En ce concerne le mandant donné au sieur Nicolas Kokouvi Kpodo, le président de la Commission domaniale d’Agoè-Nyivé1, ne reconnaît pas ce dernier comme mandataire de la collectivité Agouklé et est en train de contester sa révocation auprès du tribunal.

« Qui a autorisé ce bail pendant que la justice est train de se statuer sur la révocation du mandataire ? », se demande un autre membre de la communauté. Pour ce dernier « ce contrat fictif de 40 ans de bail, n’engage que les signataires ».

Pour la quiétude de Togblékopé, un appel pressant est lancé au premier magistrat du Togo à taper du poing sur la table pour que cesse l’arbitraire et la dégradation de l’environnement qu’orchestre actuellement dans localité par le libanais Al Keedy Habib.

Georges A.

Source : Le Correcteur / lecorrecteur.info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.