Togo-Les institutions les plus corrompues, selon Transparency international

Les résultats du projet de lutte contre la corruption de l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement (ANCE) donnent une idée claire de la corruption dans les brigades de gendarmerie, commissariats de police, les tribunaux…

A travers donc les Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC) disponibles dans les régions Maritime, Centrale et de la Kara, l’institution représentante de Transparency international au Togo a récolté plus de 200 plaintes portées par des citoyens contre les brigades de gendarmerie, les commissariats de police, les tribunaux, les établissements scolaires, les marchés et plusieurs autres structures étatiques.

L’enquête montre que « Plus de 60 % de l’effectif total d’individus ayant contacté le CAJAC sont constitués de personnes issues de groupes défavorisés », notamment des agriculteurs, des ouvriers, de petits commerçants et des chômeurs, indique Fabrice Kodjo Ebeh, Directeur Général de l’ANCE-Togo.

L’objectif du projet de lutte contre la corruption de l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnements, insiste-t-il, « est d’éveiller progressivement les consciences des populations sur leurs droits et devoirs afin de mettre fin au phénomène de corruption ».

Si la corruption prospère dans le pays, c’est en partie à cause du fait que beaucoup méconnaissent leurs droits et devoirs. D’où la nécessité de continuer la sensibilisation contre ce fléau, encore appelé le cancer contre le développement socioéconomique par certains.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.