Togo : Les députés « nommés » appelés à se mettre à la diète

Face à la vie chère, le gouvernement « Da Vodou » se montre impuissant et n’arrive pas à retrouver ses repères. Les solutions proposées jusqu’ici sont une goutte d’eau dans la mère. La vie chère a toujours le dos rond. Face à la situation, l’association « Veille Economique » semble trouver la solution magique. Aux grands maux, les grands remèdes. L’association propose que les grands-grands du pays, Faure Gnassingbé et ses ministres mais aussi les députés nommés réduisent leur train de vie, notamment leurs salaires. « Une réduction de 50% de leurs émoluments ne serait pas un scandale », a martelé l’économiste Thomas Koumou.

Cette proposition lumineuse a été saisie au bond par les internautes. Aucun sacrifice n’étant trop grand quand il s’agit des électeurs, certains ont réitéré la proposition de l’association en appelant les députés « buveurs de lait » AK47, Innocent « Kagbrrrr » et Gerry Taama et leurs collègues « éleveurs de vache » à revoir leurs salaires à la baisse pour la survie des populations qui leur ont accordé le mandat parlementaire.

« Les députés représentent les populations et donc si ces populations traversent le désert, c’est aux députés de mettre des chameaux, ânes et autres moyens de transport et de survie à disposition des populations », estime un internaute.

« J’ai proposé à la présidente de l’Assemblée nationale, une réduction de 70% du salaire des députés puisqu’ils parlent au nom des populations et représentent légitimement ces populations qui subissent elles seules les affres de la vie chère », embraye un autre.

Il faut dire qu’à deux reprises, en l’espace de 45 jours, les prix des produits pétroliers ont été revus à la hausse. Entrainant la flambée vertigineuse des prix des produits de premières nécessités, sources de grand malaise social. Aujourd’hui, les populations, en détresse, ne savent plus à quel saint se vouer. Après tout, ce sont elles qui ont envoyé les députés à l’Assemblée nationale pour les représenter.

Il n’est pas convenant qu’elles souffrent d’inanition faute d’avoir rien à mettre sous la dent pendant que ceux qu’elles ont mandatés souffrent d’indigestion pour avoir trop mangé. Il faut rééquilibrer les choses…

Source : Liberté / libertetogo.info

Source : 27Avril.com