Togo-Les ambitions de l’UFC pour la nouvelle rentrée parlementaire

Pour la nouvelle rentrée parlementaire le mardi 1er mars prochain à Lomé, l’Union des forces de changement (UFC) rassure ses militants qu’elle restera fidèle à ses engagements.

Quelles sont les priorités du parti à la couleur jaune pour cette nouvelle rentrée parlementaire ? Cette question a fait l’objet d’une émission sur une télévision privée de la place ce mardi 22 février 2022. Et à laquelle a participé Séna Alipui, le troisième vice-président de l’Assemblée nationale.

Le député n’est pas allé par quatre chemins pour rassurer les militants et sympathisants de l’UFC que leur parti poursuivra la redynamisation de ses fédérations sur l’ensemble du territoire, mettra le paquet là où il n’a pas encore un bon ancrage, une bonne assise, indique-t-il. Le souhait de la formation politique fondée en 1992 est d’avoir des députés « un peu partout » avec l’ambition de disposer d’« une majorité » à l’Assemblée nationale dans les années à venir.

Pour le moment, l’UFC continuera de voter les textes de loi qui « sont favorables » aux Togolais, dans une démarche pragmatique avec, à chaque fois, le souci de « mettre la patrie avant les partis » politiques.

Selon Séna Alipui, conseiller spécial du président national, les grilles d’analyses de l’Union des forces de changement n’ont pas changé. Elles sont regroupées dans ce que le parti désigne par 5D : démocratie (bonne gouvernance, politique d’apaisement, mise en place d’un cadre de dialogue permanent…), défense (sécurité, lutte contre le terrorisme, la cybercriminalité…), développement (maîtrise de l’inflation, lutte contre la vie chère, création d’emplois, augmentation des salaires…), décentralisation (financement adéquat des communes, élections régionales…) et diplomatie (intégration sous-régionale, continentale et Europe-Afrique).

Sur ces priorités viennent se greffer en outre 2D notamment la diaspora qui apporte autant de financements que l’aide au développement et enfin la durabilité.

Dans l’agenda de l’UFC se retrouvent également 4E : eau électricité, emploi, éducation et 3S : santé, sécurité salubrité.

Le parti présidé par Gilchrist Olympio est d’obédience libérale, faisant une part belle au libéralisme politique et économique sur fond de solidarité nationale. S’il arrive au pouvoir, il promet une refonte totale du système de la santé et de l’éducation, une mise en place d’une aide sociale, l’introduction de l’assurance-emploi, entre autres.

L’UFC prépare actuellement son assemblée générale extraordinaire élective qui aura lieu dans les prochaines semaines. Avant la tenue des élections régionales dont le processus est enclenché depuis quelques mois ?

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.