Togo: le plan secret de Faure Gnassingbé et Gnakadè pour l’armée

S’achemine-t-on vers un rajeunissement du haut commandement des Forces armées togolaises (FAT) ? La ministre des Armées, Essozimna Marguerite Gnakadè a remis il y a quelques jours au général Dadja Maganawé, chef d’Etatmajor général des FAT, la liste des officiers qui sont admis à la retraite.

Une information qui n’est pas passée inaperçue, puisque le Togo est en pleine refondation de son armée.

A LIRE AUSSI: Sérail: le général Kadanga en disgrâce, son démi-frère viré !

Ils sont au nombre de 18 officiers qui ne doivent plus être comptés dans les rangs des FAT d’ici le 30 mai 2021. « Les intéressés bénéficient de la gratuité de transport pour eux-mêmes, leurs familles en vue de rejoindre leurs foyers », a souligné la ministre des Armées dans sa note adressée au chef d’Etat-major général des FAT. Est-ce que madame Gnakadè fait le ménage comme certains le prétendent ?

Il faut plutôt dire que c’est dans l’ordre normal des choses. Lorsqu’on travaille, on part un jour ou l’autre à la retraite, et encore plus lorsqu’il s’agit de l’administration. De plus, à son arrivée à la tête du ministère des Armées, Marguerite Gnakadè a entrepris d’accélérer le processus de refondation de l’armée togolaise.

A LIRE AUSSI: A l’Université de Kara, les étudiantes avouent avoir plus de 8 partenaires

Dans cette dynamique de réforme, elle ne peut qu’appliquer les textes qui régissent l’administration militaire. Ce départ à la retraite va aussi ouvrir la voie à de jeunes officiers formés il y a peu, de s’illustrer. L’on va donc assister à un rajeunissement tant au niveau des troupes que du haut commandement.

Togo Matin No 866

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.