Togo- Le journal “La Dépêche” suspendu pour trois mois

0
204

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication a rendu son verdict final concernant le journal “La Dépêche”. L’hebdomadaire fait l’objet d’une suspension pour une durée de trois mois, à compter de ce lundi 4 mars.

En effet dans sa parution N°1185 du 28 février 2024, « La Dépêche » a publié un article intitulé « L’assassinat crapuleux du Colonel Madjoulba, et si le Général Félix KADANGHA Abalo était le capitaine Dreyfus du Togo ? ». Suite à cette publication, une séance d’audition a eu lieu le vendredi 1er mas 2024 entre la HAAC et Apollinaire Mewenemesse, Directeur de Publication dudit journal. Ce dernier a été demandé d’apporter la lettre à titre posthume du feu Abdou Assouma, citée dans l’article incriminé.

Seulement au cours de l’audience, le Directeur de Publication de l’hebdomadaire « La Dépêche »  n’a pas pu fournir à la HAAC aucun indice à même de convaincre de l’authenticité de la fameuse lettre. La HAAC qui considère le contenu de ce « tract » comme un tissu de mensonge qui « salit la mémoire du défunt », reproche au Directeur de Publication Apollinaire Mewenemesse de l’avoir publié dans ses colonnes sans prendre le soin de vérifier son authenticité.

Selon le régulateur, d’autre manquements grave de la part de l’hebdomadaire dans la publication de cet article ont relevé notamment, « l’incitation à la haine tribale, l’appel à l’affrontement ethnique entre officiers dans l’armée, l’incitation à la révolte populaire ainsi que des insinuations sons fondements, à l’affrontement ethnique entre officiers dans l’armée, l’incitation à la révolte populaire ainsi que des insinuations sans fondements ».

La HAAC estime qu’il s’agît d’une « violation manifeste des règles professionnelles d’éthique et de déontologie». Par conséquent, elle a décidé de suspendre le journal pour une durée de trois mois à compter de ce 04 mars 2024.

Source : icilome.com