Togo : Le DG de Easy Concept Sarlu, Fintakpa Badjanko, et le gendarme Valère Abissi impliqués dans une affaire d’escroquerie

Easy Concept Sarlu est une société qui opère dans plusieurs domaines, notamment la représentation commerciale, négoce, import-export, communication, conseil, commerce général, et les Bâtiments et travaux publics (BTP). Mais depuis quelques mois, des affaires pas recommandables semblent s’y dérouler. Le DG de la société, M. Fintakpa Badjanko et le Maréchal des Logis Valère Abissi sont impliqués dans une affaire d’escroquerie à hauteur de 9 millions de francs CFA.

Courant mai 2021, le représentant de la branche togolaise de la société One World Marines Services, M. Mededa Apélété a été contacté par la Direction générale depuis le Nigéria afin de s’informer sur la possibilité ou non d’obtention d’un agrément en vue d’étendre les activités de la société ici au Togo. Par le pur des hasards, cette conversation « intéressante » a été suivie par un gendarme, Maréchal des logis Valère Abissi, connaissance du représentant de One World Marines Services. « Comme il était dans le bureau du représentant quand il a reçu l’appel depuis le Nigéria, le gendarme a dit qu’il peut les aider à avoir cet agrément par l’entremise d’une autre connaissance. Parce qu’il est gendarme, le responsable local de One World Marines Services n’a pas hésité à lui faire confiance. C’est ainsi qu’ont commencé les magouilles », rapporte une source. Elle explique que le responsable local de One World Marines Services et le gendarme ont fait connaissance au Port autonome de Lomé, l’agent des forces de l’ordre étant en poste à la Brigade maritime de Lomé.

Quelques jours après cet entretien téléphonique, le Maréchal des logis introduit le représentant local de la société One World Marines Services auprès de la personne censée l’aider à obtenir l’agrément. Cette personne est le Directeur Général de la société Easy Concept Sarlu, M. Fintakpa L. Badjanko alias Jean-Claude Biyao. « Le gendarme a arrangé un rendez-vous entre le DG de Easy Concept et le responsable local. Ils se sont retrouvés dans les locaux de Easy Concept à Djidjolé pour discuter de l’agrément. Le DG de Easy Concept a assuré qu’il pouvait aider à obtenir l’agrément », poursuit la source. Selon les informations, M. Fintakpa s’est présenté comme étant un proche de la famille présidentielle, notamment un ami de Mey Gnassingbé, et aurait des entrées faciles à la présidence de la République. Il se serait présenté aussi comme un promotionnaire du ministre Edem Kokou Tengué, en charge de l’économie maritime.

Comme il est de coutume dans les milieux d’affaires, les deux hommes se sont entendus sur le montant de la prestation ainsi que le délai au bout duquel, s’il n’y a pas satisfaction, les fonds devraient être intégralement remboursés. « Quand ils ont discuté, ils ont arrêté la somme de 10 millions de francs CFA comme étant le coût total de la prestation. Quant au délai, Jean-Claude a promis d’obtenir l’agrément au bout d’un mois, soit 30 jours », explique notre interlocuteur.

Nous avons pu obtenir une fiche de décharge signée par le DG de Easy Concept. « Décharge d’une somme de 9.000.000 F (neuf millions) équivalence d’une avance de prestation de service d’un montant total de 10.000.000 (dix millions) FCFA remboursable en cas de non satisfaction à Mr Mededa Apélété, Directeur de la société One World Marines Services », lit-on dans la décharge en date du 07 juillet 2021.

Depuis cette date, avons-nous appris, les relations entre M. Mededa et ceux qui lui ont proposé leur service sont devenues froides. Les mois ont passé, mais l’agrément promis n’a jamais été remis à la société One World Marines Services. Au contraire, « ils disent que c’est pour bientôt, mais cela n’arrive jamais ». Après trois mois sans nouvelle de l’agrément, l’employeur de M. Mededa a commencé par hausser le ton pour qu’il rentre en possession du document ou se fasse rembourser, comme il est prévu dans la décharge à lui délivrée. Là aussi, commence un autre chemin de croix pour ce jeune responsable local de société qui, jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, n’a pas encore été remboursé.

Le hic dans cette histoire, c’est que l’agrément que propose de décrocher M. Fintakpa n’existe pas encore dans la législation togolaise. C’est ce qui nous est revenu de l’entretien que nous avons eu avec lui. Difficile de justifier donc qu’il s’agit d’une prestation de bonne foi quand il a assuré pouvoir obtenir un document qui n’est pas prévu dans le cadre des activités portuaires au Togo. La victime est donc en droit de penser qu’elle a été escroquée.

Au cours de nos échanges, M. Fintakpa a reconnu avoir encaissé les 9 millions de francs CFA. Quant au Maréchal des logis, il n’a pas voulu s’entretenir avec nous, s’étonnant du fait que nous ayons pu obtenir son contact téléphonique.

Nous avons également obtenu une rencontre avec M. Mededa qui a exprimé ses craintes face à la situation. Il s’est dit dans l’impossibilité d’attaquer un gendarme et un homme d’affaires qui aurait dit avoir des entrées à la présidence de la République.

G.A.

Source : Liberté N°3507 du Jeudi 11 Novembre 2021 / libertetogo.info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.