TOGO : LE BLANCHIMENT-VOYOUS A COL BLANC 14 janvier 2018

133

TOGO : LE BLANCHIMENT-VOYOUS A COL BLANC                                                                             14 janvier 2018
Jacob ATA-AYI

Par Jacob ATA-AYI

L’opinion publique s’émeut souvent des affaires qui viennent à périodicité trop régulière ternir l’image du Togo des Gnassingbé.

Les discours des officiels togolais se voulaient inspirer par de nobles sentiments, vertueux, fidèle à des qualités morales, mais la vérité c’est l’enfer de la manipulation par des personnalités multiples.

Rappel historique :

Le terme blanchiment consiste à intégrer l’argent sale dans l’économie légale en lui donnant l’apparence d’une origine propre.

La globalisation a mis l’accent et la lumière sur toute la finance comme toutes les activités humaines, grossissant les défauts du capitalisme de valises de billets au « turbocapitalisme » révélé dans les marchés financiers internationaux avec des échanges de milliards de dollars quotidiennement.

Les escrocs, les voyous à col blanc fascinent par le traitement délictueux des capitaux amassés illégalement.

Je voudrais montrer le visage en amont de la problématique de blanchiment par l’ensemble des crimes et des délits à l’origine de l’argent sale et en aval, les conséquences économiques sociales et politiques mettant en péril la stabilité des pays de la sous région.

Quelques affaires de blanchiment médiatisées ont montrées et démontrées la prégnance du problème.

Les voyous de blanchiment utilisent l’adage « l’argent n’a pas d’odeur » de l’empereur romain de 69 à 79 de notre ère Titus Flavius Vespasianus pour commettre leur crime.

Je voudrais rappeler que la légende du terme de « blanchiment » tire son origine des blanchisseries utilisées par Al Capone, chef de la famille mafieuse de Chicago en 1928 qui créa une chaine « Les Sanitary Cleaning Shops » qui lui permit de donner une façade légale aux ressources tirées de ses multiples activités illicites.

En 1932 Meyer Lansky bras droit de Lucky Luciano célèbre mafioso profitant de la condamnation d’Al Capone pour perfectionner le blanchiment des fonds de volume colossal.

L’origine de l’argent sale :

L’argent provient des activités criminelles les plus monstrueuses telles que (trafic d’êtres humains, trafic d’organes, assassinats, trafic d’armes, trafic de drogues, trafic de faux médicaments, et de produits dangereux) et des délits en col blanc en tous genres (évasion fiscale, faux bilans, délits d’initié, faux gain au jeu, fausses factures, pots de vin sur les marchés publics, corruption, contrefaction, caisses noires des casinos, contrebande, cambriolage à main armée, détournements de matières premières, des œuvres d’arts) ou création de société fictive, usage des swaps, passage par les chambres de compensation internationale.

L’argent sale est intégré dans l’économie par des bars, des boites de nuit, des hôtels, des bureaux d’échange, des lavatories de voiture, des pressings, des taxis, des sociétés de bâtiment, des sociétés de recyclage

Groupe de mafias les plus célèbres :

*la Cosa Nostra des Etats-unis, avec plus de 25 familles ; en Italie, la Cosa Nostra avec plus de 5 230 familles, la Russie avec 12 000 groupes, la Colombie avec les Cartels, les Narcotrafiquants avec 800 groupes, la chine avec les Triades, les YAKUSA au Japon, les mafias albanaises, les cartels du Mexique.

Togo :

Notre pays le Togo a connu et connaît sûrement des dérapages inouïs sur le blanchiment.

Plusieurs dossiers étaient restés non élucidés pour cause les soupçons et les enquêtes concernaient les officiels qui étaient chargés de la lutte anti blanchiment.

Citation de l’article de Mensah K (Alternative) du 8 mars 2016.

« Laurent Bigot ancien sous secrétaire chargé de l’Afrique de l’ouest :
« La piraterie est institutionnelle au Togo, on sait que le système pille le pays et que le régime est affairiste ; organiser une conférence contre le trafic de drogue au Togo, c’est avoir Pablo Escobar comme invité»

Le Rapport du général Gnofam dans l’affaire Taffa Mourani, citant plusieurs officiers et officiels, les arrestations multiples des hôtesses togolaises pour faire passer les produits illicites vers l’occident,

L’affaire du bateau Pitea, arraisonné par les polices européennes ;l’affaire Titikpina, l’Affaire Eugène ATTIGAN, les affaires des bateaux battant pavillons togolais sont interceptés en Europe en Grèce en Italie, en Albanie.

Panama Papers-Wacem gate avec les personnalités politiques dans l’évasion fiscale rocambole.

Création des sociétés écran qui n’ont aucune comptabilité, reçoivent des commandes de gré à gré et livrent à l’état des produits.

Les conséquences du Blanchiment :

Elles sont multiples :

Le blanchiment ne permet pas à l’état de percevoir les recettes fiscales, engendre la corruption des fonctionnaires et des officiels (Magistrats, douaniers, officiers) dénature le rapport avec les autorités publiques pour la gestion des parcs commerciaux au profit de la population pour son bien être.

Crée des riches par une insolence sans aucun effort dans le travail, et encourage la tricherie à tous les niveaux. Les femmes qui sont soumises à la prostitution avec tous les risques de santé publique, développent une perte de l’estime de soi, une perte de confiance envers les autres, un trouble de sommeil, instabilité avec les amis, impression de mépris de leur corps, dépression, sentiment d’échec, stress ;

Les criminels qui font le commerce des organes humains se sentent vivre dans une impunité totale.

Le blanchiment sert aussi les groupes criminels pour déstabiliser des pays faibles par la vente des armes, des métaux précieux, le non respect des embargos des nations unies pour la paix.

Chers compatriotes les lois internationales punissent sévèrement le blanchiment d’argent sale avec des emprisonnements lourds, des saisies des biens mal acquis,

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here