Togo / Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé est mis en garde contre les « ennemis du progrès »

582

Togo / Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé est mis en garde contre les « ennemis du progrès »

Pouvoir et opposition ont effectué ce samedi 13 janvier des rapports de force dans les rues du Togo. Dans ce contexte, les deux camps n’ont pas manqué de se lancer réciproquement des piques. L’opposition considère que la cause poursuivie par les partisans du parti au pouvoir est perdue d’avance. Cette position a valu aux leaders de la Coalition des 14 partis politiques et à leurs disciples le qualificatif des « ennemis du progrès ».

En effet, les militants et sympathisants du parti au pouvoir qui sont descendus dans les rues des différentes régions du Togo (Tsévié, Atakpamé, Sotouboua, Tchamba, Kara, Bassar et Dapaong) ce samedi 13 janvier n’ont pour seuls objectifs que l’ouverture d’un dialogue sans préalable et la tenue sans délai d’un référendum pour solder la question des réformes constitutionnelles au Togo ; nonobstant les murmures de protestation du côté de l’opposition. Par ailleurs, ces partisans de l’Union pour la République (Unir) ont voulu témoigner leur soutien à Faure Gnassingbé, contesté dans la rue depuis 5 mois par l’opposition togolaise.

«  Nous, militants de Unir, demeurons convaincus que seul un dialogue sans préalable ni condition fallacieuse constitue la voie du progrès et de sortie de crise. Nous invitons à cet effet, toutes les parties prenantes à œuvrer dans ce sens », ont clamé les amis de Faure Gnassingbé. Ils n’ont pas caché leur ferme désapprobation vis-à-vis des manifestations organisées par l’opposition qui, selon eux, visent à ruiner l’économie nationale et provoquer la faillite des commerçantes et commerçants du Togo. Dans ce sens, ils invitent le Chef de l’Etat à « siffler la fin de la récréation ».

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here