Home Economie Togo : l’agriculture érigée comme priorité par la Banque Mondiale

Togo : l’agriculture érigée comme priorité par la Banque Mondiale

0
517
Fily-Sissoko-Banque-Mondiale.jpg

Publicités

Les interventions de la Banque mondiale au Togo sur la période de 2023-2027 priorisent le secteur de l’agriculture, surtout de son financement encore très faible.

https://gtaassurancesvie.tg/assur-pay/

« Il y a un volet qui revient souvent, c’est l’accès au financement. C’est un domaine qu’on va sérieusement attaquer dans les interventions », confie Fely Sissoko, représentant résident de la Banque mondiale.

Lors d’une séance de travail jeudi à Lomé avec les députés, les responsables de la Banque mondiale à Lomé ont soutenu que l’agriculture occupera une bonne part des prochaines actions de l’institution dans le pays.

« On va se focaliser plus sur l’agriculture dans le cadre du prochain partenariat pays. Certes, on a fait du chemin pour ce secteur duquel on ne peut pas se passer. Mais, il reste encore des vulnérabilités », note M. Sissoko.

L’accès aux intrants agricoles, le financement, la productivité, l’agriculture durable etc. seront les principaux axes de cette collaboration avec les autorités togolaises.

Déjà, le Togo bénéficie du projet de résilience des systèmes de production en Afrique de l’Ouest. Jusqu’en 2026, ce projet sera mis en œuvre dans la région des savanes (nord-Togo).

L’accès aux marchés régionaux, l’amélioration des capacités productives, l’appui aux structures de recherches et de vulgarisation seront entre autres initiatives à dérouler dans le cadre dudit projet.

En dehors du secteur agricole, le nouveau cadre entre le Togo et la Banque mondiale prendra en compte les défis du secteur informel, l’emploi des jeunes etc.

La réforme des formations au sein du système éducatif en agissant sur la formation professionnelle afin de permettre de régler l’adéquation entre l’offre et la demande sera également prise en compte.

L’investissement total prévu pour le compte de ce nouveau cadre de coopération s’évalue à près de 300 milliards F.CFA.  

Avec agridigitale

Source : Togoweb.net