Togo : La Sortie Salutaire de Tikpi Atchadam

Cette semaine Tikpi Atchadam a accordé une interview sur une radio de la Diaspora par rapport à la crise politique et au dialogue en cours dans notre pays.

Togo : La Sortie Salutaire de Tikpi Atchadam

Certains pensent que cette sortie vient définitivement sceller le sort de la coalition et par conséquent mettrait gravement en danger l´avenir de la lutte.

Toute lutte politique doit partir d´un constat et d´une analyse. Ceci permet d´élaborer un fond de pensée sur lequel repose l’essence du message porté par cette lutte.

Atchadam est apparu au moment où les togolais se cherchaient difficilement l´oiseau rare qui pourrait tenir un langage clair et surtout créer une conscience collective nécessaire à sa libération de la dictature sanguinaire.

La suite nous la connaissons tous. Depuis le 19 Août 2017 donc, c´est la première fois après le 5 octobre 1990 que les togolais sont vraiment mobilisés pour en finir avec ce régime moribond.

Non seulement le leader du PNP a réussi à résumer en quelques mots simples et compréhensibles pour le peuple ce dont il est question. Il a surtout réussi avec une élégance rare et patriotique à rassembler autour de lui des opposants, qui, pendant des années, ont passé leur temps à se donner des coups bas, au lieu de fédérer leur énergie et stratégie pour faire face à l adversaire commun.

On dit souvent que les politiques ne doivent pas prendre des décisions sous la pression de l´Opinion. S´il est parfois vérifié que l´Opinion n´a pas toujours raison, dans le cas de notre pays le Togo, les évènements semblent lui donner raison.

Le régime cinquantenaire a suffisamment traumatisé les togolais par son échec sur tous les plans et surtout son incapacité à prendre en compte les aspirations profondes du peuple. Les conséquences notoires de ce règne sans partage sont indescriptibles. Un ami parlant de notre pays constate que: « le Togo est devenu un carrefour de l´exceptionnel et du ridicule. »

En répondant massivement à l´Appel De Tchamba du PNP c’est donc à cette image peu élogieuse de notre pays que le peuple, martyrisé et spolié veut mettre fin.

Désormais mature et debout, le peuple réclame la restitution de sa souveraineté volée.

Mû par cette prise de conscience émanant du peuple, et ayant à coeur la réussite de ce grand mouvement qu´il a déclenché, comment Tikpi Atchadam pouvait-il donc rester passif face à une déclaration présentée au peuple par ses paires, qui prête à confusion et sème le trouble dans les esprits? Devant ce dilemme, choisir entre la solidarité avec les autres membres des 14 et ce que veut le peuple, il n a pas hésité a réaffirmer la volonté populaire.

Auparavant, devant l´impasse politique qui se dessinait pendant le dialogue, il avait déjà menacé de reprendre l´arme fatale des marches. Mais il avait été mis en minorité par ses paires qui ont préféré faire plaisir aux chancelleries et surtout au médiateur, plutôt qu´au peuple qui n´attend que ça pour en finir avec ce régime sanguinaire. C´est donc en bon pédagogue que le leader du PNP a tenu à rappeler à ses paires qu´il est toujours judicieux de tenir le cap de la volonté populaire malgré les difficultés de parcours.

Atchadam est demeuré conséquent avec lui-même, fidèle à la ligne qu´il s´est fixée et qui, au grand dam de certains, fait sa popularité et sa crédibilité. Et ce n´est pas un hasard si le régime a décidé coûte que coûte d´avoir sa peau.

Quand on est leader et on veut conduire un peuple qui s´est mobilisé malgré toutes les intimidations et atrocités commises à son égard, il faut se montrer crédible et ferme sur les idées qui ont motivé l´adhésion populaire.

Et c´est ce que Atchadam a fait en posant les bonnes questions: que veut le peuple? C´est aussi simple que ça. Le peuple ne veut plus être dirigé par la minorité pilleuse avec à sa tête le baby doc togolais Faure.

Nous ne voulons pas jeter les autres membres de la coalition en pâture.Nous sommes en politique et il y a aussi des pressions extérieures diplomatiques et nous comprenons certains choix. Nous continuons à croire que les membres de la coalition des 14 sont toujours animés d´un esprit patriotique et donnent le meilleur d´eux mêmes pour accompagner l´aboutissement de la lutte. Mais comme dans toute œuvre humaine, on peut donc faire des erreurs d´appréciation ou des erreurs stratégiques.

Une fois encore Atchadam a joué son rôle de gardien de la révolution en cours, en rappelant aux uns et aux autres les bases du départ qui ont stimulé et sorti le peuple de sa longue léthargie.

La survie du peuple dans cette lutte dépendra de la force des idées qui réunissent les consciences individuelles en une véritable conscience collective, génératrice d´une force redoutable pour assommer définitivement ce système honteux .

Très subtilement, Atchadam ne s´est pas désolidarisé des autres comme le stipulent déjà certains. Car, d´aucuns n´attendaient qu´un mauvais pas du guerrier de Tchaoudjo pour définitivement détruire son leadership et son charisme indéniables. Comme ils l´ont déjà fait dans le passé avec par exemple Agboyibor et beaucoup d´autres.

Mais jusqu’à ce jour nous ne pouvons rien reprocher à ce Monsieur qui a une fois encore démontré sa capacité d´analyse et surtout qui a su redonner espoir à tous les vrais patriotes qui veulent vraiment en finir avec ce régime.

Loin donc de désavouer ses frères et sœurs alliés, le leader du PNP a juste rappelé aux uns et aux autres la nécessité d´écouter le peuple et clarifié une position largement partagée par l´opinion nationale.

Cette intervention pourra doublement être bénéfique à la lutte: rassurer l´opinion qui veut le départ immédiat de Faure et aussi permettre à la coalition de ne pas se discréditer au sein de l´opinion. Même les chancelleries comprendront que Atchadam ne fait que rappeler à tous les fondamentaux de la revendication en phase avec la volonté du peuple.

D´ailleurs à la question du journaliste sur ce qui se passerait dans les prochains jours, cet habile politicien renvoie le journaliste aux derniers mots de la déclaration de la coalition. Comme pour lui dire, malgré tout, nous sommes ensemble et la lutte continue jusqu’à la victoire.

Malgré toutes nos divergences, nous devons, comme l´écrivait à sa UNE ces derniers jours, le journal « L´Alternative » : Vaincre ou Périr Ensemble.

Massaoudou Bemba
Allemagne

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.