Togo / La facilitation a donné des ailes à la Coalition des 14, Brigitte Adjamagbo en prend acte !

0
1329

Togo / La facilitation a donné des ailes à la Coalition des 14, Brigitte Adjamagbo en prend acte !

Au cours de la dernière rencontre entre les facilitateurs mandatés par la CEDEAO et les protagonistes de la crise sociopolitique togolaise, un accent particulier a été mis sur les points essentiels de discorde entre les parties. Entre autres, il a été question de la libération des prisonniers politiques et de l’autorisation de manifestation dans toutes les villes du pays. Ce dernier point a redonné une nouvelle vigueur à la Coalition des 14 partis de l’opposition.

Les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et guinéen, Alpha Condé ont instamment demandé au pouvoir en place de concéder à la Coalition des 14 partis de l’opposition le droit de manifester dans toutes les localités du pays, même dans les trois villes « interdites » : Sokodé, Mango et Bafilo. Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses compères ne pouvaient souhaiter mieux. « Depuis que cette impossibilité de manifester s’est imposée à nous, c’est la première fois que, formellement, les facilitateurs demandent que le droit de manifester soit garanti sur toute l’étendue du territoire. C’est un droit qui nous appartient. Nous sommes en train de nous organiser », a confié Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14 à la rédaction de icilome.com.

De l’autre côté, le pouvoir en place ne compte pas céder aussi facilement. Christian Trimua, Conseiller de la Présidence de la République, tient à mettre en garde les responsables de la Coalition. « Tant que les armes portés disparus dans ces villes restent introuvables, y organiser des manifestations constituent un risque que les responsables de la Coalition des 14 seront seuls à prendre », a-t-il déclaré vendredi dernier lors de l’émission du Club de la presse sur la radio Kanal Fm.

« Je trouve que ces menaces sont irresponsables. Monsieur Trimua est particulièrement violent dans ses prises de position, (…). C’est dommage pour un jeune qui devrait prendre conscience de son avenir et ne pas prendre ces risques inconsidérés pour un régime dont la fin est certaine. Ce qu’il fait n’engage que lui. Il croit nous faire peur. Nous déciderons en toute liberté d’aller manifester dans ces trois villes », a indiqué la Coordinatrice de la Coalition des 14.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com