Togo-La CNDH sensibilise sur les violences basées sur le genre

Depuis la matinée de ce jeudi 1er septembre 2022 se tient à Lomé une campagne de sensibilisation sur les violences basées sur le genre et les discriminations faites aux femmes en matière successorale et d’accès à la terre.

Organisée par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), cette rencontre d’une journée vise à contribuer à réduire les violences basées sur le genre dans les milieux, surtout dans les communautés religieuses (Union musulmane, Yesu lé agbé, Catholique, Protestant, Assemblée de Dieu, Pentecôte, impact centre chrétien).

« Il s’agira d’organiser une campagne de sensibilisation à l’endroit des confessions religieuses sur la lutte contre les violences basées sur le genre », résume Afi Attitso, vice-présidente de la CNDH, au grand bonheur d’El Hadj Inoussa Bouraïma, le patron de l’Union musulmane du Togo (UMT).

Si la CNDH a tenu à organiser à cette rencontre, c’est parce que l’institution considère qu’il faut poursuivre les séances d’information et de sensibilisation pour venir à bout de la discrimination à l’égard de celles qui sont (à tort) considérées comme le sexe faible. Elle s’inscrit par ailleurs dans l’axe 2 de son Plan stratégique 2021-2025 titré « promotion d’une culture des droits de l’homme et renforcement de la protection ».

Les travaux tournent autour des violences faites aux femmes et jeunes filles et leurs conséquences, les discriminations en matière successorale et d’accès à la terre. Une partie de la rencontre est réservée au partage d’expérience.

Source : icilome.com