Togo : Kara encore inaccessible à l’opposition 28 octobre 2017

Togo : Kara encore inaccessible à l’opposition 28 octobre 2017
Rebroussement de chemin de la délégation de la coalition des 14 partis politiques avec le véhicule du chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre

Par k. Monzonla , togo-online.co.uk

Une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition conduite par le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a été empêchée ce 27 octobre 2017 de se rendre à Kara, dans le cadre d’une tournée de visite, de soutien et d’encouragement des personnes prévenues dans le cadre des manifestations.

La délégation devait visiter les détenus de la prison civile d’Atakpamé, Kara et Sokodé. Si à Atakpamé, les choses se sont bien déroulées, l’étape de kara sera confrontée à un empêchement dû à un blocage de la nationale n°1 par des militaires puissamment armés, leur tête portant des yeux rouges enfermés dans un visage sombre et coléreux.

A Kolima, localité situé dans la préfecture d’Assoli, tous les véhicules du convoi ont été soumis à une fouille systématique durant une trentaine de minutes. Tous les sacs ont été fouillés. Après cette étape, le convoi se heurte à un début de queue de quelques véhicules aux côtés desquels des militaires armés comme dans un Etat de siège ou dans une situation de guerre faisaient leur loi à l’entrée de la ville de Kara.

Togo : Kara encore inaccessible à l’opposition 28 octobre 2017
La queue improvisée

« Vous ne pouvez pas passer. Nous avons un petit problème avec notre route » nous indique un des agents. A la question de savoir ce qui aurait provoqué cette situation, il répond en disant « peut-être un accident ».

Cette réponse du militaire a amené les journalistes qui accompagnaient la délégation à marcher sur au moins 300 mètres pour aller constater qu’en réalité, il n’y avait rien qui bloquait la voie. Ce qui vient clarifier l’ordre qu’auraient reçu ces militaires d’empêcher la délégation de se rendre à Kara. La queue se fait longue.

Vu la situation, prévenir valant mieux que guérir, la délégation a décidé de rebrousser chemin pour éviter de tomber dans un piège, vu que la nuit avançait à grand pas.

C’est ainsi que ces militaires qui sèment la terreur à Mango, Sokodé, Bafilo, Kparataou, Lomé… ont empêché l’opposition de se rendre dans la ville de Kara, une ville qui semble être considérer et traiter comme un Etat dans un Etat.

Togo : Kara encore inaccessible à l’opposition 28 octobre 2017
Vue de la voie dite impraticable

Ce qui a encore été rigolo, c’est le faite qu’à cause de ce plan d’empêchement de l’opposition de se rendre à la prison civile de Kara pour apporter son soutien aux détenus politiques, le régime soit obligé de punir même les étrangers qui ont dû marcher sur des centaines de mètre pour constater ce mensonge honteux et grossier.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.