Togo- Jean Dégli : « La Constitution togolaise n’est pas inscrite dans le marbre, mais sur du sable »

0
161

Reçu récemment dans l’émission “D12” sur la radio Pyramide FM, Me Jean Dégli a critiqué la nouvelle modification constitutionnelle en cours à l’Assemblée nationale. L’avocat, qui a joué un rôle clé dans l’élaboration de la Constitution de 1992, dénonce des « non-sens » dans la nouvelle proposition constitutionnelle du régime en place.

En élaborant la  constitution de 1992, pouvez-vous imaginer à cette époque qu’elle allait subir des modifications au fil des ans ? C’est la question que le confrère Pierrot Attiogbé a posée au président de « Bâtir le Togo ».

« Non, a-t-il répondu. Je ne pourrais pas envisager que la  constitution que nous étions en train d’écrire au sortie de la conférence nationale, allait subir autant de modifications, autant d’amendements, autant de problèmes. En réalité, au lieu de s’adapter au texte, les  hommes qui ont passé ont voulu que le texte s’adapte à eux. Or un texte, une loi fondamentale, une constitution ne peut  pas s’adapter à  ceux qui gouvernent. C’est à eux de s’adapter à ce texte et de gouverner en appliquant le  texte et en allant dans le sens du texte, malheureusement chacun a voulu que le texte s’adapte à lui, surtout la volonté de s’éterniser au pouvoir a fait qu’à chaque fois, on a voulu modifier ce texte-là ».

« Les  Constitutions des pays doivent être inscrites dans le marbre, mais celle du Togo est inscrite sur du sable. C’est ça le  problème. Chaque vent qui passe, chaque souffle qu’émettent nos dirigeants efface la constitution et la remplace par une autre. Si vous voyez combien de fois notre constitution est tripatouillée, amendée, révisée, maintenant avec la tendance de carrément la remplacer, comprenez que la Constitution togolaise c’est au gré la volonté de ceux qui gouvernent. Le problème togolais, est un problème de personne, ce n’est pas un problème de texte ».

Suivez plutôt!

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.