Togo-Inceste : L’autre mal de la société togolaise

L’inceste, c’est l’autre mal qui ronge la société togolaise. Plusieurs cas de cette pratique taboue ont été recensés au cours de ces dernières décennies. Mercredi 19 octobre 2022, la Cour d’assise de Lomé a statué sur un cas. Le prévenu, le sieur Magbo Kossi qui abusait de ses deux filles mineures, écope 10 ans de réclusion criminelle et 20.000.000 F CFA d’amende.

2013-2017. C’est durant ces quatre bonnes années que le sieur Magbo Kossi dit « Fogné », prenait le vilain plaisir d’abuser de ses deux filles mineures jusqu’à ce que l’aînée ne tombe enceinte. L’homme suivait apparemment un mode opératoire. Dormant ensemble avec sa femme et ses enfants dans la même pièce, l’accusé attend la nuit profonde où tout le monde est plongé dans le sommeil profond avant de passer à l’acte.

« Courant année 2017, la nommée Magbo Abla, fille de sieur Magbo Kossi était tombée malade. Conduite à l’hôpital, les médecins ont posé un diagnostic qui a révélé une grossesse. Interrogée sur l’auteur de ladite grossesse, elle a déclaré que son père, Magbo Kossi en était l’auteur avant de préciser que celui-ci abusait d’elle depuis 2013. Elle a également affirmé que Magbo Kossi abusait également de sa petite sœur Magbo Gentille tout en précisant qu’après ses abus sexuels, leur père les menaçait de les tuer si elles en parlaient. La belle famille de Magbo Kossi ayant été mise au courant de l’affaire, a orienté la mère des filles vers la gendarmerie. Magbo Kossi dit « Fogné » fut interpellé alors pour inceste sur ses deux filles », disent les faits.

Devant la Cour, le sieur Magbo Kossi a reconnu les faits. Mais à la barre, l’accusé a avancé comme mobile que s’il a été amené à commettre les faits dont il est en train de répondre, c’est que sa femme l’a sevré de la consommation des relations charnelles.

Dans sa réquisition, le ministère public à l’audience a balayé du revers de main, le mobile avancé par le sieur Magbo Kossi pour justifier ses actes « ignominieux » et « irresponsables » qui couvrent toute la société d’une « honte ineffaçable » et hypothèquent par la même occasion « l’avenir de ses filles en matière de célébration d’un mariage noble ». « De tels comportements doivent être découragés sinon ils peuvent trouver des adeptes », a souligné l’avocat Général.

La défense ayant reconnu que le comportement de son client est condamnable, a plaidé donc coupable, s’appuyant sur les années déjà passées en entente de son procès et le nombre d’enfant qu’il a (06), il a sollicité la clémence de la Cour.

Mais vu la gravité des actes commis, la cour a condamné M. MAGBO Kossi dit « Fogné », à 10 ans de réclusion criminelle et 20.000.000 F CFA d’amende. Il a été déclaré coupable d’inceste sur ses filles, de surcroit mineures. Faits punis par la loi togolaise.

Source : icilome.com