Togo – Il y a 6 ans, le nouveau chef d’Etat-major était sous les projecteurs de la presse

« Le préfet Maganawé, en ce moment Commandant, demande au Chargé du Commissariat d’alors qui nous l’a confirmé, la libération du nommé Nidjourbi, reconnaissant avoir commandité lui-même l’agression. La raison ? Au lieu de prêcher l’évangile, le pasteur se serait permis de parler politique dans son église. Le pasteur a dû finalement quitter la préfecture pour s’exiler au Ghana voisin. »

La gangrène au Togo : Le lt-Col Dadja Maganawé, préfet de Dankpen. Il se crée un petit royaume de terreur en pays Konkomba. 13 ans durant

lt-Col Dadja Maganawé, le ripou et cruel préfet de Dankpen qui sème la terreur dans ce coin Konkomba dans la région de la Kara, au nord du Togo, depuis plus de 13 ans déjà. Une vraie gangrène à l’image de son copain Faure Gnassingbé.

Partisan d’Unir, militaire de profession, préfet de fonction, tortionnaire à loisir, tyran de nature, proche de Faure Gnassingbé par amitié, le Lt-Col Dadja Maganawé terrorise depuis treize bonnes années les populations de Dankpen, majoritairement Komkomba.

Accusé d’innombrables agressions (dont des cas mortels), c’est lui qui orchestre depuis quelques jours la campagne de harcèlement judiciaire à l’encontre du député du Parti –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.