Togo – Gerry Taama : ‘Nul ne peut en vouloir à ceux qui passent par la brousse pour rejoindre leur pays’

Pour freiner la progression de la pandémie du coronavirus; de nombreux pays ont fermé leurs frontières aériennes et terrestres. Au Togo, les frontières aériennes sont ouvertes depuis le 1er août dernier. En revanche, celles terrestres restent encore fermées, poussant certains compatriotes à les traverser tout de moment de façon illégale.

Dans une publication sur Facebook, Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET) appelle au déverrouillage des frontières terrestres aussi. Le député se demande pourquoi les frontières terrestres restent-elles encore bloquées.

« Mettons-nous dans le cas d’un Togolais bloqué au Ghana [voisin Est du Togo-ndlr] depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, soit début avril. Si depuis le 1er août 2020 il peut s’acheter » un billet d’avion, il rentre au Togo, autrement, il devra attendre », a écrit Gerry Taama avant de souligner que « ce n’est pas juste ».

Jugeant cette mesure « sélective », le président du NET appelle les autorités Togolaise à ouvrir également les frontières terrestres.

« Tout comme pour l’ouverture sélective des églises, mon opinion sur ce sujet est qu’on ouvre pour tout le-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.