Togo-Fovi Katakou demande le plafonnement des prix des fournitures scolaires

L’activiste, dans l’une des publications sur les réseaux sociaux, souligne que le gouvernement doit prendre des décisions courageuses afin que les Togolais puissent faire face à la cherté de la vie en cours actuellement.

« LE PLAFONNEMENT DES PRIX DES FOURNITURES SCOLAIRES

C’est un pur effet d’annonce, pour faire croire qu’on se soucie des parents pour la rentrée scolaire 2022-2022.

Le carton de cahiers nous l’avons acheté à 24000 F CFA. Il y a un mois nous avons acheté les premiers lots à 23500 F CFA.

Dans un carton de 100 pages, vous avez 20 paquets de 10 cahiers chacun.

Si nous achetons un carton à 24000 F CFA. Un paquet de 100 pages coûte 1200 F CFA.

Si le carton est pris à 23500 FCFA, un paquet revient à 1175 F CFA.

Au bord de la route les paquets se vendent 1300 F CFA, 1250 F CFA….

En quoi le plafonnement va jouer un effet positif pour les parents ?

L’année passée nous avons acheté le carton à 16000 F CFA.

Et le parquet revient à 800 f CFA. Et au bord de la route les cahiers de vendent à 900 f CFA.

Pourquoi ne pas trouver un mécanisme pour que le prix des fournitures scolaires soit plus bas que celui de l’année passée ?

Ils nous voient comme des enfants. Ils veulent donner l’illusion qu’ils se soucient de nous.

Un gouvernement sait qu’il va avoir la rentrée scolaire.

Et il a des éléments pour mesurer la difficulté économique des togolais.

Est-ce qu’on va permettre que les prix des fournitures scolaires augmentent à plus de 50 % ?

La chose responsable à faire au moins pour six mois, est la détaxe des fournitures scolaires et la baisse des impôts pour les importateurs et fabricants des articles scolaires ….

C’est ce qui va avoir un effet considérable positif sur l’économie des parents.

Mais attendre à quelques jours de la rentrée pour crier plafonnement c’est de se moquer des parents.

Les voitures qui transportent les articles scolaires pour l’intérieur doivent être exonérées des péages.

Des consignes doivent être données aux gendarmes et douaniers de les laisser tranquille lors de leur passage.

Ce sont des mesures concrètes que les parents attendent non des jeux de mots pour se donner la conscience.

Personne n’est dupe aujourd’hui !

Des discours creux, ne vont que faire provoquer plus de frustration chez les Togolais.

Peuple togolais, ce que nous avons besoin, ce sont des mesures qui vont nous permettre d’avoir de contenus dans nos plats et gobelets.

Si nous ne pouvons ni manger, ni boire, ni se vêtir, ni se soigner … c’est notre droit et devoir de nous lever et d’agir pour nos droits socio-politico-économiques.

Nous sommes une génération de résultats positifs.

La victoire est la nôtre maintenant.

Fovi Katakou (b-a-b-a, RAL)

Nature-Homme-Société »

Source : icilome.com