Togo / Environnement: Kégué-Zogbédji , halte aux pneus brûlés et leurs fumées industrielles préjudiciables à la santé

0
201

Dis-moi comment tu traites ton environnement, je te dirai si tu es climato-sceptique ou pas. Ils sont nombreux à ne pas croire à l’idée qu’il y ait un réchauffement climatique, à remettre en question la cause anthropique du réchauffement global de la planète, y compris l’environnement immédiat dont ils font partie. Pour eux, on peut polluer la nature autant que l’on veut, brûler les pneus et autres déchets toxiques à la pelle… On peut ranger les individus de Kégué-Zogbédji qui se piquent de polluer la nature dans cette case peu glorieuse. Je pollue, donc j’existe, c’est leur maxime.

Il n’y a qu’à faire un tour dans les environs de cette localité située à côté de la route nationale N°34 et qui relie Lomé à la ville de Vogan. Soumis au diktat des inondations soldées à chaque fois par des flaques d’eau de pluie qui deviennent stagnantes et donc favorables aux moustiques et son lot de paludisme. Ce tort causé à l’environnement ne suffit pas. Pour achever de corser l’addition, certains individus s’offrent au quotidien des séances de pneus brûlés qui dégagent des fumées industrielles juste avant le ponceau du fleuve Zio à gauche en venant de Lomé.

Au dela de la pollution, c’est un grave problème de santé publique que courent les usagers de la route Lomé-Vogan et plus particulièrement les habitants de Kegue-Zogbedji.Cela fait déjà bien longtemps que ce grave phénomène se passe sous les yeux des autorités qui arpentent cette voie pour aller berner la population même tout récemment pour les élections législatives et régionales du 29 avril 2024.C’est suffocant ce qui se passe là-bas au quotidien.Le ministère de l’environnement se doit de mettre au pas les auteurs de tels actes.

Source: Le Correcteur / lecorrecteur.tg

Source : 27Avril.com