Togo / Enlèvement du président du REJADD : Quand le SRI s’en mêle…

144

Image utilisée à titre illustratif

Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’arrestation arbitraire de Johnson Assiba, le président du REJADD. Selon les dernières informations, le premier responsable du REJADD (Réseau des Jeunes Africains pour la Démocratie et le Développement) serait entre les mains du Service de Renseignements et d’Investigation (SRI).

Arrêté hier par des individus cagoulés et en civil, le président du REJADD a passé sa première nuit loin de sa famille. Par ailleurs, il a été rapporté que les portes du bureau du REJADD ont été forcées pour procéder à une perquisition en l’absence d’une autorité juridique. Les ordinateurs de travail auraient été emportés vers une destination inconnue.

Dans un climat sociopolitique tendu marqué par la détention de 4 enseignants à la prison civile de Kara, les grèves du Synphot et les réticences du pouvoir de satisfaire aux mesures d’apaisement, un nouveau « prisonnier » s’ajoute encore au nombre déjà pléthorique. En outre, alors que le scénario orchestré par le même SRI autour du Prof David Dosseh (un responsable d’une OSC) est encore vivace dans les esprits, la détention de Johnson Assiba, le responsable d’une autre OSC fait froid dans le dos.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here