Togo-Eliminatoire CHAN 2023, le Coach nigérien dénonce et menace !

En conférence de presse après match, le coach des mena du Niger a tenu des propos très acerbe à l’égard des « dirigeants du football togolais ». Harouna DOULA reproche à ceux-ci des manœuvres extra-sportives qui ont ébranlé la sérénité de son équipe.

Le moins qu’on puisse dire est que le sélectionneur Harouna DOULA n’a pas sa langue dans sa poche. A la suite du match comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations 2023 entre le Togo et le Niger le dimanche 28 Août dernier, le coach nigérien est revenu sur certains évènements d’avant match qui, selon lui, sont antisportifs.

Il faut rappeler que le match joué sur la pelouse du stade de Kégué s’est soldé par la victoire de l’équipe togolaise par 1 but à 0.

« Ce n’est pas l’équipe togolaise, mais les dirigeants de l’équipe togolaise ont manipulé pour nous mettre dans cette situation (…), on passe 3 heures à l’aéroport pour des questions de covid alors qu’on est enregistré avec nos pass (vaccinaux) (…) Et on vient nous réveiller nuitamment comme quoi il y a des joueurs à aller confiner », ce sont les propos du Coach Harouna DOULA qui dénonce le traitement subi par son équipe depuis leur arrivée sur le sol togolais.

Il pointe du doigt notamment la rigueur des autorités togolaises sur les mesures anti covid 19 car, estime-t-il, « chez moi, le palu (paludisme) tue plus que le covid, on n’a pas connu plus de 200 morts de covid, mais le palu tue des milliers par an ». Et d’ajouter : « il faut qu’on arrête de nous embêter de covid et de ceci ».

Pour le nigérien, les dirigeants du football togolais ont usé de ce dispositif « sciemment » pour mettre 8 de ses joueurs en confinement dont 4 titulaires. Très en colère, Harouna DOULA prévient : « Ils (les joueurs confinés à Lomé) joueront à Cotonou ! moi je suis rancunier (…) on rendra le coup à Cotonou ».

Des menaces très claires qui plantent déjà le décor malsain qui risque d’entourer ce match retour délocalisé à Cotonou. Même le fair-play semble ne pas survivre à la covid19.

Barth K.

Source : icilome.com