Togo-Education : Les chefs d’inspection dans le collimateur du minsitre Kokoroko

Le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof. Dodzi Komla Kokoroko est décidé à venir à bout des irrégularités dans le secteur de l’éducation au Togo.

En effet, il dit avoir pris connaissance d’une pratique selon laquelle, des chefs d’inspection exigent des établissements privés laïcs et confessionnels relevant de leur ressort territorial, des contributions financières au titre de soutien aux activités d’animation et d’encadrement pédagogique.

Dans une note de service aux chefs d’inspection concernés et de tous les niveaux d’enseignement, Dodji Kokoroko rappelle « à tous que l’encadrement pédagogique de proximité fait partie de leurs missions régaliennes et ne saurait de ce fait, constituer une charge supplémentaire pour les promoteurs d’établissements privés dont la contribution à l’éducation de nos enfants est déjà très importante ».

Ainsi, il leur demande de mettre fin à cette pratique et les invite à restituer sans délai, les fonds déjà perçus aux établissements privés pour le compte de l’année scolaire 2022-2023.

Source : icilome.com