Togo-Dr Spieker se dresse contre la politique de la pensée unique

On a besoin d´un pays où les résultats des élections sont respectés, où les gens sont sincères et respectent la volonté du peuple exprimée dans les urnes. Il faut que les gens se débarrassent de la culture de la force, de la sauvagerie ou de la brutalité et cèdent enfin la place de ces incivilités notoires et caractérisées à la culture de l´ordre et du respect de la loi dans une société civilisée, et non celle dans laquelle les lois sont taillées sur mesure comme si les autres étaient des sujets et non des citoyens égaux. Au même moment, d´autres lois sont faites cyniquement dans l´intention de bloquer le passage aux autres citoyens honnêtes, patriotes, dignes et qui veulent du bien pour le pays. Voilà les choses qui freinent durablement ce pays. Il faut penser au pays et non à soi-même. Il faut la culture du bien commun.

Nous rentrons dans une ère qui oblige l´Afrique à réussir. Nous sommes condamnés à avancer. Vous vous amusez trop longtemps avec le destin de ce pays. Ça suffit. Il est temps de changer de comportement et l´adapter aux exigences du moment, de notre ère. Le Togo doit bouger. Nous devons avancer.

On n´est jamais animé de bonnes intentions dans ce pays, aussi bien des dirigeants que les Togolais eux-mêmes. Toujours des mauvaises idées, très mauvaises et sournoises! Et voulez-vous que ce pays se développe? Mille ans, le Togo ne sera jamais développé si la mentalité de ceux qui le dirigent ou veulent le diriger ainsi que ceux qui sont dirigés, ne change pas. Tout le monde est coupable. Ce sont les bonnes idées qui développent un pays. Les Togolais eux-mêmes sont aussi des gens très méchants entre eux. Le Togolais aime voir son prochain échouer dans ce qu´il fait, par envie et jalousie même si la personne lutte pour l´intérêt général. Voilà pourquoi la lutte vers le changement n´avance pas. Là où on a échoué, on n´aime jamais voir son prochain réussir. Mais la réussite on en aura. On va réussir là où les gens ont échoué dans ce pays car je suis rentré au pays avec une intention saine, rien que dans l´intérêt du pays, pour voir mon pays devenir un jour exemplaire et rayonnant dans la sous-région. C´est la seule idée qui m´anime.

Le gouvernement veut le développement de ce pays. L´intention y est. Mais l´intention seule ne suffit pas. Il faut des conditions préalables qui font défaut aujourd´hui. Il faut des hommes et des femmes nationalistes, patriotes pour la cause de notre pays. Aujourd´hui on n´en a pays. Ceux qui dirigent ce pays ne sont pas des hommes et des femmes ambitieux pour le pays mais pour leur poche et leur honneur personnel. La politique de la pensée unique ne peut jamais permettre à un pays de se developper. Il faut accepter les critiques. Je viens d´un pays exemplaire et rigoureux dans la gestion et je sais ce que je dis. Le Togo ne peut jamais se développer avec la politique de la pensée unique. Il faut des échanges d´idées. Il faut l´apport de chacun et de chacune de nous tous en tant que citoyen et citoyenne. C´est à ce seul prix qu´on peut évoluer au Togo.

On sent que les gens ne sont pas sensibles aux problèmes fondamentaux du pays et n´ont aucune ambition pour ce pays. La seule culture avec laquelle les gens ont tous grandi dans ce pays sans exception est la culture de l’intérêt personnel et du gain personnel. La notion du bien commun, de l’intérêt général, les gens n´en ont pas. Aucun pays ne peut jamais se develooper dans ces conditions car les talents ne sont pas biens exploités et mis au service du pays.

Ce pays a besoin des Togolais honnêtes, rigoureux et transparents, qui pensent à l´intérêt national et au développement du pays. Tout ça là, aujourd´hui, ces qualités manquent cruellement pour le Togo. Les gens n´ont aucune ambition nationale. Et comment un pays peut-il se développer dans ces conditions? Jamais! Aujourd´hui, je n´en trouve pas au Togo. Il faut des gens qui aiment le pays. Le Togo a besoin des gens de caractère qui ne peuvent jamais se laisser manipuler par qui que ce soit. Le pays a besoin des gens intègres en politique qui ne sont pas faibles devant l´argent. La dignité est bafouée. Tout le monde court après l´argent, veut rouler dans de belles voitures et avoir des femmes.

Qu´attendons-nous en Afrique francophone et surtout au Togo pour avoir des femmes et des hommes nationalistes au service de l´Afrique? Le Togo manque cruellement des patriotes, des hommes et des femmes de qualité qui aiment vraiment ce pays et son rayonnement. Même au sein de l’UE, les femmes nationalistes comme en Suède et hier même en Italie prennent démocratiquement le pouvoir. Le Togo aussi en a besoin. Les femmes sont plus courageuses que les hommes en politique. Je veux vraiment des femmes courageuses autour de moi pour mener ce combat politique et de réunification des deux Togos.

Je suis un nationaliste, prêt à défendre les intérêts de mon pays partout où je suis, surtout face aux grandes puissances de ce monde, en particulier la France et la Grande Bretagne, les deux pays qui ont divisé notre pays, destiné pourtant à devenir un beau pays mais malheureusement sombré depuis août 1914. Mais ce qui était à nous, reviendra à nous.

Dr. Christian Spieker

Président de UNSER (Unité de la Société pour l´Edification et la Réunification) en création

Source : icilome.com