Togo-Décès Ornella : Une approche citoyenne contre un nouveau drame

L’affaire de la jeune femme de 29 ans, Ornella Laine, décédée en couches le 08 octobre dernier ne laisse pas les citoyens indifférents. Si certains y sont allés de leurs commentaires déplaisants envers le personnel de santé du Togo, d’autres ont opté pour une approche citoyenne.

Lundi, une délégation de citoyens togolais a rencontré le Secrétaire général du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT), Dr Gilbert Tsolenyanu, pour s’informer des circonstances ayant conduit à une telle tragédie.

« En tant que citoyen, nous avons voulu venir discuter avec le SYNPHOT et essayer de comprendre ce qui s’est réellement passé. On ne veut pas que ce soit un mort de plus, mais un mort de trop », a indiqué M. Alain ANIFRANI, citoyen togolais, chef de la délégation.

Il a poursuivi : « Donc on a voulu voir avec le SYNPHOT, comment on peut soutenir les agents de santé, voir les actions qu’on peut mener ensemble pour pouvoir corriger quelques défaillances de notre système de santé ».

M. Alain ANIFRANI, citoyen togolais, chef de la délégation

Pour sa part, Dr Gilbert Tsolenyanu a d’abord apprécié la démarche de ses interlocuteurs. Abordant le sujet, le praticien a déploré le décès d’Ornella Laine et présenté ses condoléances à la famille éplorée car, dit-t-il, “aucune mort n’est acceptable”.

Par ailleurs, même si les agents de santé sont incriminés dans cette affaire, le médecin est revenu sur la réalité dans les hôpitaux du pays. « Cela fait déjà 15 ans que nous en parlons, mais personne ne dit rien. Un tour dans les hôpitaux publics et vous connaîtrez la réalité », a-t-il lancé.

Pour Tcheka Malou, membre de la délégation, cette rencontre avec le SG du SYNPHOT a été « très intéressante, très instructive (…) Il y a beaucoup de choses qu’on pensait savoir, mais au fond il y a beaucoup qu’on ne sait pas (…) Nous avons pris conscience de ce que presque tout est à refaire. Nous sortons de cette rencontre encore plus encouragés de ce que nous ne devons pas abandonner le système de santé seulement à nos gouvernants, mais nous devons nous impliquer en tant que citoyens, c’est un travail collectif ».

Il faut noter que la délégation ne compte pas s’arrêter sur cette démarche. Elle compte porter en effet, les irrégularités du système sanitaire au Togo jusque dans les hautes sphères du pays avec des propositions de solutions pouvant éviter à l’avenir, un autre drame.

Rappelons qu’une commission mixte a été mise en place par les organisations du secteur de la santé pour analyser les circonstances du décès de dame Laine afin de situer les responsabilités.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.