Togo Debout prévient la Coalition des 14…

126


Par lettre ouverte, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a saisi la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition, en lui faisant part des dissensions qui fuitent au sein de ce regroupement de partis, notamment sur l’agenda électoral. Lisez plutôt !

Lomé, le 22 septembre 2018

LETTRE OUVERTE

A Madame la Coordinatrice de la Coalition des
Partis Politiques de l’opposition togolaise (C14) et
à tous les partis politiques, membres de ladite
Coalition,

Lomé-TOGO

Madame la Coordinatrice,

Depuis la manifestation publique de la crise togolaise en août 2017, des partis politiques de l’opposition togolaise ont senti l’urgence et la nécessité impérieuse de se mettre ensemble pour porter haut et fort, les aspirations profondes et légitimes du peuple togolais relatives aux réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales. Ces partis politiques, regroupés au sein d’une Coalition dénommée la C14, ont décidé de porter ce message aux pouvoirs publics togolais, et à l’opinion nationale et internationale.

La volonté d’être ensemble de la Coalition a entraîné un mouvement mondial qui n’est que l’extériorisation d’une soif accrue de changement dans le mode de gouvernance de notre pays. L’alternance politique s’est ainsi révélée comme une évidence et un point d’achèvement de la lutte démocratique entamée depuis belles lurettes. Ce mouvement continue de faire son chemin et atteint de nos jours un point de non-retour, dans la mesure où la conscience collective des Togolais a déjà admis que plus rien ne sera comme avant dans la manière de faire de la politique, entendue dans son sens premier comme étant la gestion des affaires de la cité, et par conséquent le statu quo n’est plus possible au Togo ; et ceci est valable pour tous les acteurs politiques togolais.

A ce jour, et quoi qu’on en dise, la C14 porte, aux yeux des populations du Togo et du monde entier, le flambeau de la lutte pour un avenir viable et vivable pour tous. Et porter le flambeau de la lutte ne peut pas se réduire à un simple remplacement de personnes sans de véritable changement dans la vision même de ce qu’est la politique et du rôle des hommes et des femmes politiques.

Les dernières informations qui meublent l’actualité, expression de l’existence d’un malaise au sein de cette Coalition, commencent par faire naître au sein des populations de profondes inquiétudes et un sentiment de désespoir s’empare d’elles.

Cette situation ne peut pas laisser le mouvement Front Citoyen « Togo Debout » (FCTD) indifférent et prenant ses responsabilités dans une démarche d’alerte, d’éveil et de veille, le Front tient, d’une part, à rappeler à toute la classe politique de notre pays que la conception de la politique comme un domaine de calculs égoïstes est à bannir dans le contexte actuel où se joue la survie de toute une Nation, et, d’autre part, à vous partis membres de la C14, le Front réaffirme avec fermeté ce qui suit :

Vous portez actuellement les aspirations profondes et légitimes d’un peuple meurtri par plus d’un demi-siècle des séquelles d’une dictature. Ces aspirations n’ont qu’un seul objectif : le mieux-être de toutes les filles et de tous les fils du Togo par et dans un système démocratique. Il ne s’agit donc pas de défendre les intérêts de tel ou tel parti composant votre coalition, mais l’intérêt du peuple togolais et dans ce cas les querelles partisanes et de personnes doivent être impérativement dépassées. Les calculs politiciens, chantres des intérêts égoïstes, doivent faire place à l’intérêt supérieur de la Nation. Le peuple togolais en a tant souffert et nous n’en voulons plus dans la phase actuelle de la lutte. Par le seul fait de vous mettre ensemble, vous avez accepté de vous surpasser, de faire de vos différences personnelles et partisanes une richesse qui culmine avec l’intérêt et la volonté du peuple souverain. Le peuple togolais n’acceptera plus n’importe quel compromis ; mais alors pas de compromission. Car aucun parti politique n’est au-dessus de l’intérêt général. Tout parti ayant la légitimité d’exister ne doit servir que l’intérêt général et les données de la circonstance le commandent plus que jamais.

Comme vous ne pouvez l’ignorer, la plupart des Togolais ont, par le passé, payé un lourd tribut aux divisions intestines et absurdes qui vous ont éloignés des objectifs de changement du modèle de société qu’ils appellent de tous leurs vœux depuis le 05 Octobre 1990. Des citoyens togolais sont tombés, certains sont devenus des handicapés à vie, d’autres sont emprisonnés ou contraints à l’exil, d’autres encore sont bafoués et spoliés dans leur liberté, dans leur dignité et dans leurs biens. Le chemin a été trop long et très douloureux et cette fois-ci, nous avons l’impérieux devoir de conclure la lutte.

Votre cohésion retrouvée ainsi que votre aptitude à parler désormais d’une seule voix, claire et harmonieuse, ont largement permis jusqu’ici de porter votre combat et la cause du peuple togolais, écrasé par un régime brutal et sans pitié, à l’échelle planétaire à en croire les protestations des compatriotes partout sur les cinq (05) continents.

En conséquence, vous comprendrez aisément que d’une part, les appels lancés par certaines formations politiques, membres de votre Coalition, à l’endroit des populations les conviant à se mobiliser pour aller se faire recenser dans le cadre d’un processus électoral totalement vicié et fortement contesté, sans réformes préalables du cadre et de l’Institution qui en a la charge et d’autre part, les déclarations publiques d’autres formations politiques, elles aussi membres de la C14, annonçant qu’elles se désolidarisent des manifestations qu’organise la C14, mettent à mal une telle cohésion et ne peuvent recevoir que des échos défavorables de la part des populations.

Aujourd’hui, c’est l’histoire du pays qui s’écrit et ceci ne se fera actuellement que si les acteurs politiques que vous êtes, savent faire abstraction des intérêts partisans et particuliers pour porter plus haut encore l’intérêt général. La cause est nationale, les enjeux sont au-dessus des formations politiques prises individuellement et le combat est mené surtout par le peuple pour arracher sa liberté, sa dignité, seules valeurs susceptibles de garantir une vie démocratique normale dans notre pays.

C’est précisément pour cette raison que les populations togolaises vous implorent et vous exhortent qu’au-delà de l’impérieuse et préalable question des réformes, vous devez d’ores et déjà engager avec courage, abnégation, humilité et sacrifice, des discussions sur la manière unitaire, solidaire et rigoureuse avec laquelle il faudrait aborder les prochaines compétitions électorales une fois les réformes obtenues, afin d’apporter la victoire au peuple et le sortir des affres de la misère et de la répression.

Le FCTD réaffirme et soutient avec insistance que dans le conteste actuel, aucune formation politique quelle qu’elle soit, et quelque soit son niveau d’implantation et son audience auprès des populations, ne peut y arriver en dehors du bloc soudé et solidaire que vous formez aujourd’hui à la C14. Les expériences désastreuses du passé sont édifiantes de ce point de vue. La société civile dans sa diversité et les populations vous y interpellent car elles pensent avoir été très patientes et trop tolérantes.

Leur langage aujourd’hui, plus que jamais, reste ferme et sans appel : vous devez rester unis, déterminés et patriotiques. Convenez donc avec nous que toutes divergences ouvertes en votre sein, calquées sur des calculs politiciens et des intérêts égoïstes, appelleront nécessairement de leur part une réaction sans pitié. Revêtus donc d’une conscience patriotique, prenez vos responsabilités devant l’histoire et c’est toute la Nation togolaise qui vous le revaudra.

Le combat pour la libération n’est pas uniquement vôtre, mais celui de tout un peuple qui a pris conscience de sa dignité bafouée par une minorité.

L’aspiration au changement doit aller avec un changement de vision de la politique qui met au cœur de ses stratégies l’intérêt général et non la simple accession au pouvoir par des combinaisons d’appareils. C’est pourquoi la visée de cette lettre est l’interpellation citoyenne adressée à vous partis politiques de la Coalition en particulier que le peuple ne restera plus les bras croisés, comme la foule qui attend le messie, pour subir des décisions issues des mauvais choix et des calculs politiciens.

Vous ne mesurez peut-être pas suffisamment l’impact positif que vous avez su produire par l’image de dirigeants responsables que vous vous êtes imprimés, et que vous renvoyez à tous ceux qui s’intéressent ou s’investissent dans la cause du peuple togolais.

En clair, le salut et la libération du peuple togolais résident dans votre capacité de rester unis, solidaires et déterminés, mais aussi et surtout patriotiques, et c’est le sens de l’engagement et du sacrifice de tout le peuple togolais, avec sa jeunesse derrière vous comme des leaders du peuple et non pas d’abord comme des chefs de partis. Alors permettez-nous de vous rappeler, pour finir, ces mots de notre hymne : « Dans l’unité nous voulons te servir » pour faire du Togo « l’Or de l’humanité ».

Le Front Citoyen « TOGO DEBOUT »,

Professeur David Ekoué DOSSEH

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here