Togo- Coup d’Etat constitutionnel: Les pics de Jean-Pierre Fabre à Alain Foka et sa clique

0
146

Au Togo, plusieurs partis d’opposition appellent à manifester, la semaine prochaine, contre la nouvelle Constitution que l’Assemblée nationale est en train d’établir. Le jeudi 4 avril au matin, le ministre togolais Gilbert Bawara expliquait sur RFI les avantages de cette nouvelle loi fondamentale. Voici ce matin le point de vue de l’un des leaders de l’opposition : Jean-Pierre Fabre préside l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Dans son intervention sur le nouveau coup d’État constitutionnel, l’opposant Jean-Pierre Fabre n’a pas raté Alain Foka et son équipe du Groupe Manssah. Ces derniers, qui ont élu domicile à Lomé, se présentent comme des panafricanistes, mais semblent en réalité au service du régime en place. Selon des indiscrétions, ils seraient parmi les architectes de la fameuse constitution que le régime cherche désespérément à imposer aux Togolais.

« Personne n’est dupe. Tout le  monde sait que Faure Gnassingbé essaye de trouver un subterfuge qui lui permet d’échapper à la limitation des mandats. C’est triste qu’après 20 ans, il se livre à jeu.  Et puis dans cette affaire, personne ne se préoccupe de ce pense le peuple togolais. Je pense que le Togo est devenu le  champ d’expérimentation d’une poignée d’affairistes africains qui se réclament du panafricanisme qui a mon sens ont trouvé un chef d’Etat opportuniste pour appliquer leur thèse qui lui convienne de rester au pouvoir ad vitam aeternam », a lâché le président de l’ANC, en faisant allusion à Alain Foka et son équipe installés au Togo depuis déjà quelques mois.

Jean-Pierre Fabre n’est pas le seul acteur à indexer le journaliste camerounais qui a récemment avoué ouvertement entretenir de bonnes relations avec le régime des Gnassingbé depuis de nombreuses années.

Suivez l’interview dans son intégralité!

Source : icilome.com